CAN-2015 – Eliminatoires : Algérie-Mali aura bel et bien lieu à Tchaker le 10 septembre

Les observateurs ont été, le moins que l’on puisse dire, surpris d’apprendre que les Maliens, notre prochain adversaire aux éliminatoires de la CAN-2015, ont demandé de délocaliser le match Algérie-Mali, prévu au stade Mustapha-Tchaker de Blida le 10 septembre prochain.

 

terrain foot match aigles mali can

 

 

Ils ont profité du décès tragique d’Albert Ebossé, l’avant-centre de la JSK, pour avancer le faux prétexte de l’insécurité dans nos stades. Pourtant, tout le monde sait que le décès d’Ebossé, à la fin du match JSK-USMA (1-2) est un acte abominable, répréhensible qui peut arriver dans n’importe quel stade et dans n’importe quel pays. La violence, comme dirait l’autre, est aveugle et elle est surtout sournoise.
Alors que tout le monde sait, l’Algérie, on touche du bois, vit des moments des plus paisibles. Des matchs officiels se sont déroulés à Mustapha-Tchaker et il n’y a jamais eu quoi que ce soit. Nos amis maliens veulent se venger de la délocalisation du match Mali-Algérie qui devait se jouer à Bamako.
Il a été finalement joué à Ouagadougou (Burkina Faso). Les deux cas sont diamétralement opposés. En cette période, il y avait vraiment une insécurité totale au Mali à cause de réelles tensions dans le pays. Pour le cas de cette deuxième journée des éliminatoires de la CAN-2015 du groupe B, l’Algérie est un pays pacifique qui n’est soumis à aucun problème qui puisse déranger la quiétude de nos amis maliens. Il est certain qu’ils ont avancé cette excuse pour accroître leurs chances de gagner, surtout qu’elle se déroulera à l’extérieur.
Ce qui serait pour eux un avantage important du fait qu’ils savent qu’en ce moment l’Algérie leur est supérieur sur tous les plans et son parcours dans le dernier mondial brésilien le montre aisément. La CAF, du président Isa Hayatou, n’a pas tardé à réagir et de la plus grande vigueur pour tout remettre en ordre.
La FAF aussi à fait de même en informant les journalistes désirant couvrir cet évènement qu’ils peuvent solliciter leur accréditation avant le 6 septembre prochain. Voilà qui enlève toute équivoque aux tentatives de certains qui veulent, pour on ne sait quelle raison, nuire à notre pays. Cette rencontre, comptant pour le groupe B des éliminatoires de la CAN-2015, aura donc bel et bien lieu au stade Mustapha-Tchaker. Le reste n’est que littérature.
Hamid Gharbi

—————————

Le calendrier des compétitions inchangé
Les lieux, dates et heures des matchs des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2015 prévues début septembre prochain, demeurent les mêmes initialement annoncés,  a indiqué jeudi la Confédération africaine de football (CAF). Les éliminatoires du championnat d’Afrique U-20, U-17, la Ligue des champions et la coupe de la Confédération se dérouleront également à leurs dates initialement annoncées, précise la même source. D’autre part, la CAF a rappelé que la Guinée, Sierra Leone, et le Liberia demeurent les trois associations membres invitées à organiser leurs matchs sur terrain neutre du fait de la propagation du virus Ebola dans ces pays. L’instance africaine s’est engagée début août à faire une nouvelle évaluation de la situation à la mi-septembre, en collaboration avec l’Organisation  mondiale de la santé (OMS), et prendre de nouvelles mesures si nécessaire. L’OMS “ne recommande donc pas d’interdire les voyages à destination et en provenance des pays touchés”, comme elle l’a réaffirmé dans une note d’information adressée aux médias il y a deux semaines.
La CAF tient à rappeler les mesures prescrites par l’OMS et qui font obligation à chaque fédération dont le pays est affecté par ce virus de s’assurer que l’intégralité des délégations respectives voyageant à l’étranger puisse être examinée avant leur départ afin de s’assurer qu’aucun membre ne puisse transmettre le virus Ebola. Enfin, chaque Fédération recevant des délégations a l’obligation  de communiquer toutes les informations nécessaires délivrées par les autorités  sanitaires, afin de garantir la réception des équipes et officiels des divers pays, incluant ceux venant de pays affectés, et de procéder si nécessaire à des contrôles supplémentaires aux points d’arrivée.

 

elmoudjahid

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.