Aigles du Mali : Merci !

La finale de la 4ème édition du Championnat d’Afrique des  Nations s’est jouée hier sous une pluie battante  au Stade de Kigali  au Rwanda.Elle opposait les Léopards du RD Congo aux Aigles du Mali. A l’issue de la rencontre, les Congolais ont dominé les nôtres  par le score de 3-0 et  enlèvent ainsi pour la 2ème fois le trophée. Malgré cette défaite, tout le mérite revient à Djibril Dramé et à ses poulains.

Aigles cades junior locaux footballeur joueur chan qualification final

Au moment où les acteurs du football se poignardent  entre eux, les jeunes viennent de prouver une foi de plus qu’ils sont capables de procurer  un  grand bonheur à tout un peuple. Avec leur victoire historique sur la Côte d’Ivoire 1-0, les Aigles locaux ont inscrit  leurs noms dans l’histoire du CHAN en se qualifiant avec brio pour la finale de la 4ème édition de la compétition. Ils sont certes tombés hier face aux Léopards du RD Congo, mais les armes en main. Tout le mérite revient à l’entraineur Djibril Dramé  qui a brisé  le  signe indien, qui tient à cette phrase : «jamais le Mali n’avait battu la Côte d’Ivoire en match officiel et de surcroit pour se qualifier en finale».

Aussi, le Mali n’avait jamais dépassé les quarts de finales de cette compétition. Malgré la crise au sein de la FEMAFOOT ayant peut-être une répercussion sur les joueurs, Djibi et ses protégés ont fait l’essentiel, c’est-à-dire  hisser plus haut le drapeau malien. Il revient alors aux dirigeants sportifs d’enterrer leurs égos et de mettre le Mali  devant pour sauver le football.

Il y a 44 ans que le Mali rencontrait le Zaïre  en Finale de la CAN Yaoundé 1972

Bien sur avant l’éclatement du Zaïre, les Aigles du Mali avaient rencontrés en finale de la CAN Yaoundé 72 les Zaïrois. Un match au cours duquel le Mali s’est incliné 2-3.La génération de cette CAN Yaoundé 1972  est un repère pour les générations futures. Salif Keita dit Domingo fut sacré meilleur joueur avec le titre de premier ballon d’or africain, Cheick Fantamady Keita meilleur butteur et Feu Mamadou Keita « Capi » meilleur gardien de la compétition .Tout cela pour dire qu’au Mali il ya toujours eu des grands hommes qui marquent l’histoire du football.

T.Coulibaly

Source: La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.