5e journée des éliminatoires CAN Gabon 2017 Dix pays dont le Mali déjà qualifiés

Après les rencontres de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017, dix des seize pays qui prendront part à la phase finale de la coupe d’Afrique des nations que le Gabon s’apprête à organiser du 14 janvier au 5 février prochain, ont déjà obtenu leur billet.

joueur footballeur equipe mali aigle

 En attendant la 6e et dernière journée de ces éliminatoires prévue au mois de septembre, voici les dix pays qui ont décroché leur ticket.  Il s’agit : Le Gabon pays hôte, le Mali, l’Algérie, le Maroc, le Sénégal, l’Egypte, le Cameroun, le Ghana, la Guinée Bissau, et le Zimbabwe.

Le Gabon : Pays organisateur de la coupe d’Afrique des nations de football est qualifié d’office. Il dispute les rencontres du groupe I, mais les résultats de ses matches ne sont pas comptabilisés. Les Gabonais comptent une victoire, deux nuls, et une défaite. Un bilan d’autant moins probant que les Panthères avaient été sorties dès le premier tour de la CAN 2015 en Guinée équatoriale.

Le Mali : Les Aigles du Mali sont assurés de se qualifier dans le groupe C. Avec 4 victoires et un match nul soit 13 points au compteur au terme de cette 5e journée, il peut encore terminer à la premier place, mais, surtout, ne pourra plus voir  l’une des deux places de meilleurs deuxièmes, qualificatives, lui échapper. Les Aigles joueront au Gabon leur dixième phase finale de CAN après celles de : 1972, 1994, 2002, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, et 2015.

Au Gabon les Aigles du Mali tenteront de faire mieux que leurs troisièmes places enlevées en 2012 et 2013.

L’Algérie : L’équipe algérienne s’est qualifiée lors de la cinquième journée après avoir battu les Seychelles 2-0. Les Fennecs vont donc vivre leur troisième CAN d’affilée et seront des prétendants sérieux pour le titre. Éliminés par la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la CAN 2015, Ryad Mahrez, élu meilleur joueur de Premier League anglaise et ses coéquipiers savent très bien qu’ils seront encore attendus au plus haut niveau.

Le Maroc, qui avait refusé d’organiser la CAN 2015 aux dates prévues et qui s’est battu devant le Tribunal arbitral du sport pour ne pas être suspendu par la CAF pour cette nouvelle édition, a été la première sélection à obtenir son ticket, dès la quatrième journée. Sous la houlette du Français Hervé Renard, Mehdi Benatia et les Lions de l’Atlas ont remporté leurs quatre premiers matches avant de faire un nul face à la Libye lors de la cinquième journée. Sofiane Boufal, Prix Marc-Vivien Foé 2016, sera certainement une des attractions au Gabon en janvier prochain.

Le Sénégal, qui n’a pas vraiment eu l’occasion de montrer tout son talent lors de la CAN 2015 sous la houlette d’Alain Giresse en Guinée équatoriale (sorti au premier tour), a une nouvelle occasion de se racheter. Il faut dire que cette équipe conduite par Aliou Cissé a un potentiel qui peut faire mal avec des attaquants comme Sadio Mané, Mame Biram Diouf ou encore le milieu défensif Cheikhou Kouyaté. On attend donc de revoir au plus haut niveau les finalistes de la CAN 2002 !

 L’Egypte : Les Pharaons sont de retour. La formation qui détient le record du plus grand nombre de CAN gagnées (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010)  était absente depuis trois éditions, elle vient de valider son billet pour la CAN 2017 en s’imposant en Tanzanie (2-0) samedi 4 juin. Si le football égyptien a vécu des heures sombres depuis sa  dernière participation en 2010, comme le drame de Port-Saïd, les amateurs de football du continent africain doivent certainement se réjouir à l’idée de retrouver les Pharaons et sa star Mohamed Salah qui devrait faire le spectacle au Gabon.

Le Cameroun : Habitué des phases finales (17 en tout) ne déroge donc pas à la règle. Certes, ce n’est plus le Cameroun des grandes années qui a raflé quatre éditions (1984,1988, 2000, 2002) et qui comptait dans ses rangs le meilleur buteur de l’histoire de la sélection : Samuel Eto’o (56 buts). La dernière performance des Lions indomptables remonte à la CAN 2010 en Angola où ils avaient atteint les quarts de finale avant d’être éliminés par l’Egypte. Vincent Aboubakar, Eric Maxime Choupo-Moting ou encore Clinton Njie vont-ils à nouveau faire rêver les fans camerounais et tous les amateurs du beau jeu ?

Le Ghana des frères Ayew, finalistes malheureux de la CAN 2015 face à la Côte d’Ivoire après une séance de tirs au but, sera aussi au Gabon. De quoi espérer une revanche. Les Black Stars ont remporté 4 victoires et fait un match nul lors des cinq premières journées de qualification. Ils seront eux aussi des prétendants au titre lors de la prochaine édition. Avec certainement André Ayew et Christaina Atsu en tête d’affiche.

La Guinée-Bissau : Un petit pays de moins de 2 millions, ira au Gabon après sa qualification à l’issue de la 5e journée. Pour la première fois, les Jurtus auront la joie et l’honneur de jouer une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Avec deux victoires, un nul et une défaite, ils ont profité d’une équipe du Congo-Brazzaville pas du tout dans le coup, malgré une belle prestation lors de la CAN 2015 avec un quart de finale.

Le Zimbabwe : Il revient à la CAN après onze années d’absence. La dernière phase finale du Zimbabwe remonte à 2006 en Egypte où les Vert et jaune avaient été éliminés à l’issue du premier tour avec 3 points acquis grâce à une victoire face au Ghana. En 2004, le Zimbabwe vivait sa première CAN en Tunisie et n’avait pas, non plus,  passé la phase de poules. Ce sera donc la troisième participation des Zimbabwéens qui ont par ailleurs été exclus par la Fifa du tour préliminaire de la Coupe du monde 2018 en Russie.

 

A.M. NIANG

 

Source: sphynx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *