2ème journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017 : Bénin-Mali : 1-1 Un nul précieux pour les Aigles

De plus en plus les matchs Mali-Bénin ou Bénin-Mali sont difficiles pour les Aigles du Mali. Surtout les matchs en déplacement à Cotonou donnent du souci aux entraîneurs, aux supporteurs, aux journalistes et peut être même aux joueurs. Cette phase aller de la journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) n’a pas fait exception avec l’absence de certains titulaires comme les frères Yattabaré, Cheick Tidiane Diabaté et la blessure au dernier moment de Ousmane Coulibaly qui supplée Drissa Diakité au poste de latéral droit.

aigle mali equipe national footballeur onze joueur can 2015

Alain Giresse, coach des Aigles du Mali était visiblement embarrassé dans ses choix, il a apparemment hésité entre faire confiance aux jeunes joueurs du mondial des U-20, Adama Traoré et Youssouf Koné ainsi que les nouveaux venus comme Moussa Marega et les titulaires aux postes avec leurs expériences avérées.

Le banc a opté pour les titulaires aux postes mais la mission fut à moitié accomplie. Le Mali tenait le bon bout dès la 19ème mn par Abdoulaye Diaby mais la titularisation de Ousmane Berthé à la place de Ousmane Coulibaly blessé au dernier moment à failli tout foirer. Sans club ces temps-ci, Ousmane Berthé avec son jeu approximatif a permis aux Ecureuils du Bénin d’égaliser à la 33ème mn sur coup franc.

En deuxième partie, n’eut été l’imprécision des poulains de Oumar Tchomogo et les bons reflexes de Oumar Sissoko le portier malien, le Mali allait courir le but d’égalisation, ce qui pouvait les obliger à se faire découvrir d’avantage. Déjà avec seulement deux attaquants, Modibo Maïga et Abdoulaye Diaby, il y avait beaucoup d’espace entre les lignes, défense-milieu-attaque au lieu que les rangs soient resserrés.

Malgré tout, les Aigles s’en sont sortis sans y laissé des plumes. Ce n’est pas toujours qu’on a cette chance. Il y a lieu de vite corriger les lacunes afin réduire les déchets.

Le Mali garde la tête du groupe avec quatre (04) points, le Soudan du Sud l’inconnu et le nouveau venu, en battant la Guinée Equatoriale est deuxième avec trois (03) points, le Bénin troisième deux (02) points et la Guinée Equatoriale ferme le classement avec un (01) point.

  1. SANGARE, envoyé spécial à Cotonou

 

REACTIONS

Oumar Tchomogo (sélectionneur du Bénin) : «Nous étions un peu crispés en début de match, puis on sentait la pression derrière. Mais après l’ouverture du score, nous avons retrouvé notre automatisme. C’est ce qui explique notre réaction sur le reste du match. Donc, à nous de travailler et ne pas baisser les bras. Nous avons encore des matches et il faut continuer le travail comme ce soir».


Stéphane Sességnon (capitaine du Bénin) :
«Nous avons fait le maximum. Nous aurions pu marquer deux ou trois buts. Nous avons eu souvent l’initiative du jeu. Notre prestation n’a pas répondu aux attentes avec des points laissés à domicile. Il y a encore beaucoup de travail à faire avant la prochaine journée».

 

Alain Giresse (sélectionneur du Mali) : «Un match dans les conditions difficiles pour les deux équipes. On a manqué un peu d’agressivité et de la sérénité dans le jeu. Il y a eu de bons moments. Difficile de nous faire des reproches car nous étions mal en point après l’égalisation. Les Béninois ont attaqué avec leur public».

 

Adama Tamboura (capitaine du Mali) : «Nous, on a géré le match. A présent, on va devoir renforcer notre travail dans bien des domaines. Il y a encore des corrections à apporter afin d’optimiser le rendement du groupe… On verra, de toute façon».

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.