16e de finale de la coupe du mali de football : L’Espoir du Khasso de Kayes éliminé

Le stade du 26 Mars de Bamako a abrité la rencontre Djoliba Ac (Ligue1) – Espoir du Khasso de Kayes (D2), en match comptant pour les 16e de Finale de la 54e édition de la Coupe du Mali de football. L’équipe kayesienne a lourdement chuté par 4 buts à zéro et cale à ce stade de la compétition, sans surprise. Le match a eu lieu samedi, le 24 mai 2014.

police djoliba joueurs terrain

Le miracle a n’a pas eu lieu pour l’Espoir du Khasso de Kayes, qui a joué en déplacement face au Djoliba Ac de Bamako. L’équipe de Kayes a belle et bien résisté jusqu’à la 34e minute de jeu, le moment choisit par Amara Mallé, avant-centre du Djoliba Ac, pour ouvrir le score. Les visiteurs avaient optés de jouer derrière et de procéder par des contres.

De sa part, l’Espoir de Khasso réplique sur coup franc. Mais, le coup de tête de Sékou Bagayoko a manqué le cadre (38e minute). Ainsi, la mi-temps intervient sur le score d’un but à zéro en faveur du Djoliba Ac.

A la reprise, Abderrazak Chlil, entraîneur du du Djoliba Ac a procédé à son premier changement. Nico Daou a pris la place de Sédonoudé J. Abouta à la 46e minute de jeu. Un coaching gagnant, car avec ce changement, l’équipe de Hérèmakono va se mettre à l’abri grâce à un doublé de Nico Daou (54e et 62e minute de jeu). Le transfuge de l’As Réal en manque de réussite devant les buts s’est donné un peu d’air en réussissant son premier doublé de l’année.

Acculé par les assauts du Djoliba Ac, l’équipe de Demba Diallo, entraîneur de l’Espoir du Khasso n’a pu sauver l’honneur en dépit d’une tentative lointaine d’Oumar Camara qui ricoche sur la barre transversale de Cheick Abdoul Cadry Sy, gardien du Djoliba Ac. Le Djoliba va même inscrire un quatrième but par Amara Mallé (90e + 2e minute).

Le coup de sifflet final arrive sur ce score de 4 buts à zéro pour le Djoliba Ac.

Après ce résultat l’Espoir de Khasso de Kayes ne jouera pas les quarts de finale de la 54e Coupe du Mali de football.

Dans les autres rencontres, l’As Moribaboubou a été éliminé par le Sonni Ac (1-1, 2-4 aux tirs au but), l’As Psv a battu l’Asb par le score d’un but à zéro, après prolongation, le Bani Club a gagné contre l’Asom  par 1 but à zéro, l’Office du Niger Sport s’est imposé contre l’Asc Tombouctou (1-0), le Onze Créateurs ont dominé l’As Lafiabougou (4-0), le Fc Sandaré a lourdement chuté devant l’As Nianan par 8 buts à zéro, l’Usc Kita s’est inclinée devant le Cob (1-2, après prolongation), l’Us Buguni gagne face au Csk (2-2, 3-1 aux tirs au ut).

La suite des

rencontres

Mercredi 28 mai 2014, à San Reveil Club joue contre le Stade malien et le jeudi 29 mai 2014, deux matchs se jouent à Bamako : AS Eliwidj/As Sabana et AS Réal/AS Avenir de Tombouctou.

Adoulaye DIALLO

 

 

Les réactions : Idrissa N. L. Traoré, milieu de terrain du Djoliba Ac

«On a été réaliste dans cette rencontre. Je crois que ce réalisme nous a manqué dans des rencontres précédentes, mais nous souhaitons que ça continue de marcher pour nous  dans les prochains matchs. Je pense que on a joué contre une équipe de D2, mais il faut qu’on parvient à marquer des buts contre les défenses fortes. On va rester concentrer pour aborder les autres maths à venir».

Moustapha Mamadou Diallo, milieu de terrain de l’Espoir du Khasso

«Je pense qu’on est passé à côté de notre match. On doit oublier vite ce match, pour faire face au reste de notre championnat de D2. En deuxième période, on a fournit des efforts mais on n’a pas pu renverser la situation. Ce score de 4 buts à zéro est lourd à mon avis. C’est ma première fois de jouer à ce niveau, mais je crois que ce match peut être un test pour nous.

Propos recueillis par Adoulaye DIALLO

 

 

 

Le Lafia Fc vers la montée

Vendredi, le 23 Mai 2014, le club du Lafia Fc a gagné contre l’As Badalabougou (1-0). La Ligue 1 s’ouvre aux pensionnaires de Lafiabougou. Les poulains du président Sékouba Konaté ont pris le meilleur sur l’équipe de Badalabougou. Dans un match très fermé, l’équipe des Jaunes et Bleus a assuré le service minimum en l’emportant sur le plus petit des scores. Pourtant, c’était les Badalois qui avaient pris le jeu à leur compte en remportant la bataille du milieu. C’est au cours de la seconde période que le Lafia Fc changea de stratégie. Misant sur les couloirs, leur tactique s’est avérée payante. Suite à un débordement du latéral Droit Maiga, la cage des Badalois ne restera pas inviolée, comme on le pensait. Après avoir vu sa  frappe lourde contrée par le dernier rempart de l’As Badalabougou, la balle a glissé entre ses mains. C’est alors qu’elle fut récupérée par le tireur qui changea de pied et loba toute la défense. Le Lafia club venait de remporter une victoire en autant de journées puisque le club n’a connu une seule défaite. A trois journées de la fin, l’équipe du Lafiabougou a déjà un pied en Ligue 1.

 

 

Proverbe de la semaine

 

Quand un arbre tombe, on l’entend, quand la forêt pousse, pas un bruit.

SOURCE:Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.