Yogoiré Dougnon, Présidente de l’APP-Mali : « L’embargo a mis les femmes dans des conditions insoutenables »

La Présidente des Ambassadrices pour la Paix au Mali (APP-MALI), Mme Yogoiré Dougnon, plaide pour la cause des femmes qui vivent dans des conditions insoutenables avec l’embargo. Elle et son association organisent ce 26 mars un meeting de soutien aux autorités de Transition au Palais de la Culture et appellent à une grande mobilisation de prières et de bénédictions sur l’ensemble du territoire.

 

En prélude à cet événement, les responsables de l’Association des Ambassadrices pour la Paix au Mali (APP-Mali) étaient face à la presse, le 19 mars dernier, à la Maison des Jeunes de Bamako pour informer l’opinion nationale et internationale sur la grande mobilisation de prières et de bénédictions que l’association organise sur l’ensemble du territoire malien le 25 mars et le meeting le 26 mars 2022 au Palais de la Culture. Le président exécutif de l’APP-Mali, l’ancien député Marcelin Guenguéré annonce qu’une journée de prière aura lieu le vendredi 25 mars dans toutes les mosquées et les églises sur toute l’étendue du territoire national. Le meeting de bénédiction des femmes à l’endroit des autorités de la Transition et aussi pour la stabilité du pays se tiendra ce 26 mars. « Une telle mobilisation autour des autorités de la Transition s’impose parce que, de tous les temps, les femmes ont été auprès et à côté des hommes pour trouver des solutions aux grandes difficultés. Les femmes du Mali ont donc décidé de ne pas être en marge de cette grande crise que nous traversons. En leur qualité de sœurs, de mères, d’épouses, elles ont décidé de venir en soutien, en renfort et en complément aux hommes qui se battent pour ce pays, notamment les militaires et tous les patriotes qui sont aujourd’hui mobilisés autour du Président de la Transition, Assimi Goita, du Premier ministre et de son gouvernement », a déclaré Marcelin Guenguéré.

Selon sa Présidente, l’honorable Yogoiré Dougnon, l’APP-Mali est mobilisée depuis le 31 juillet 2021. « Etant les premières victimes de cet embargo, nous sommes sorties massivement  le 31 juillet 2021 pour exiger la levée totale de toutes les sanctions contre le Mali. Le 14 janvier passé, nous avons accompagné tous les maliens pour protester contre l’embargo sur le Mali.  L’embargo a mis les femmes du Mali dans des conditions insoutenables ».

La Présidente a aussi touché du doigt les conséquences de l’insécurité qui a décimé une partie du Mali. « Les familles ont disparu, des veuves existent dans toutes les familles, une multitude d’orphelins, l’augmentation de la pauvreté et la Covid-19.  Les femmes ne savent plus à quel saint se vouer. Dans notre détresse, devant cette grande crise, comme tout croyant, nous avons recours à Dieu. Composées de toutes les confessions religieuses, les femmes du Mali, à travers les ambassadrices pour la paix, ont souhaité confier les autorités et le Mali au Créateur. Nos prières et bénédictions vont à l’endroit du pays et des autorités de la Transition ». Les ambassadrices, a-t-il martelé, ont pour mission de soutenir le Mali et ses autorités».

La Présidente de la commission d’organisation, Mme Djénèbou Diakité, a appelé toutes les femmes à se mobiliser pour la bonne cause, ce 26 mars 2022 de 9 heures à 13 heures au Palais de la culture Amadou Hampaté Bah. L’APP-Mali est un regroupement d’associations de femmes et d’hommes. Présente dans toutes les régions du Mali et au sein de la diaspora, elle œuvre pour la paix, la promotion de la femme et de l’enfant, la santé, l’éducation,  la culture, la protection de l’environnement, l’insertion socio-économique et la résilience des femmes.

CD

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.