Vol à main armée à Kangaba : Oumar Kéïta poignarde Abdoulaye Bagayoko avant de prendre la fuite avec son or

Il ne se passe de jour ou l’on n’assiste à des scènes  dignes d’être relatées dans les zones d’orpaillage du  cercle de Kangaba. La dernière en date   n’est pas passée inaperçue car, les hommes du Major Togola ont sévi de la plus prompte des manières en mettant hors d’état de nuire les auteurs de ces faits. Il s’agit de Mamy Keita dit Biss et son compère Oumar Keita. Ils  ont été arrêtés et déférés le lundi 3 mars dernier à la Maison d’arrêt de Kangaba.

 melotte voleur bandis malfrats

En effet, le vendredi 28 février  dernier, vers 4 heures du matin sur  le site d’orpaillage de Dabalé, commune rurale de Minidian à 25 km de Kangaba, Abdoulaye Bagayogo orpailleur de profession reçoit la visite de 3 individus dans sa hutte.  Le  premier portait un pistolet qu’il braquait sur lui.

Abdoulaye avec dextérité a saisi la main du braqueur et tenté de le maitriser. Sentant un des leurs presque à la merci de la victime, le deuxième bandit sortit un couteau pour poignarder Abdoulaye à la tête. Celui-ci s’effondra suite à l’hémorragie, mais avant de perdre connaissance, il avait  lancé un cri strident qui fut  entendu par les voisins qui accourent sur les lieux. Les bandits dans leur débandade avaient soutiré 130 grammes d’or appartenant à Abdoulaye Bagayogo. Ils ont été incapables dans leur empressement de mettre leur véhicule en marche. Une voiture de marque Mercedes qui était  garée à près de 300 des lieux. Prenant leurs jambes à leur coup ils ont jeté la clé de l’engin dans la voiture, en laissant les portières ouvertes.

 Le couteau ayant servi à agresser a été retrouvé sur place, avec le bout toujours ensanglanté, ainsi que les cartouches du pistolet. Grâce à la Mercedes, l’enquête a permis de remonter à Mamy Keita dit Biss le chef de la bande un féticheur renommé de Kangaba, et Oumar Keita dit Barou qui est ami et apprentis du chef de la bande. La victime Abdoulaye Bagayogo a formellement identifié le visage d’Oumar Keita dit Barou qui détenait l’arme, ainsi que l’accoutrement de Mamy Keita dit Biss. Ils ont été déférés pour crime, association de malfaiteurs et vol qualifié.

        Saïdou DIAKITE

Correspondant

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *