Visite de travail du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga à Alger : La securite dans le sahel et l’accélération du processus de paix au mali en point de mire

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a effectué, du 13 au 14 janvier 2018, à Alger sa première visite à l’extérieur du Mali depuis sa prise de fonction, en qualité de Chef du Gouvernement. Il était accompagné par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiénan Coulibaly et le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Tiéman Hubert Coulibaly.

Accueilli à l’aéroport international Houari Boumedienne d’Alger par son homologue Algérien, monsieur Ahmed Ouyahia, le Premier ministre Maïga a eu un premier tête-à-tête, dans le pavillon présidentiel, avec le Premier ministre Algérien, avant d’aller déposer une gerbe de fleurs au Monument des Martyrs “MakamChalid”.

En ce haut lieu d’histoire et de souvenirs, le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaïgas’est réjoui de cette première visite officielle en Algérie, pays frère et ami du Mali pour le rôle important que l’Algérie a joué et continue de jouer pour la paix, la sécurité et la stabilité au Mali et dans le Sahel.

Le Chef du Gouvernement du Mali s’est aussi réjoui de l’excellence des relations entre nos deux pays qui trouve ses racines dans l’histoire commune de la lutte de nos deux peuples pour la liberté. Cette excellence des relations entre l’Algérie et le Mali est la traduction concrète de la volonté des plus hautes autorités malienne et algérienne d’élargir, de diversifier leur coopération notamment au plan économique et de les hisser au même rang que leurs relations historiques.

Relations bilatérales, l’accélération du processus de paix au Mali et la stabilisation du Sahel au menu des séances de travail entre délégations Algériennes et Maliennes
Du monument des Martyrs “MakamChalid”, les deux Premiers ministres et leurs délégations ont eu une séance de travail au Palais du Gouvernement. A cette occasion, Algériens et Maliens ont fait le point de leur coopération et examiné la situation sous-régionale. En point de mire, les enjeux relatifs à la coopération sécuritaire dans le Sahel et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Bien avant, les deux délégations au niveau ministériel avaient procédé à la revue des relations bilatérales dans presque tous les domaines de coopération. Pendant les discussions, les deux délégations ont évoqué et accordé un grand intérêt à la restauration de la paix, de la sécurité, de la stabilité et de la réconciliation nationale particulièrement au Nord et au centre du Mali.

Spécifiquement, la partie algérienne a saisi l’occasion pour réaffirmer son attachement et la totale solidarité de l’Algérie avec le Mali voisin sur la question de la stabilité dans le Nord du Mali. Aux dires du Premier ministre Ahmed Ouyahia, l’Algérie a réaffirmé son « attachement irréversible à la préservation de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale du Mali ».

Les deux Premiers ministres et leurs délégations ont examiné les voies et moyens pour donner un nouvel élan à leur coopération afin de pouvoir avancer sur les enjeux sécuritaires qui sont fondamentaux pour les deux pays.

Concernant la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, Maliens et Algériens entendent tout mettre en œuvre pour que des progrès significatifs puissent rapidement être enregistrés principalement, au sujet du processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR ). La diligence de ce chantier devrait favoriser, de façon significative, la stabilisation sur l’ensemble de notre territoire, avec des actions importantes contre les groupes radicaux et les groupes terroristes…”, a expliqué le Chef du gouvernement, SoumeylouBoubèyeMaïga. «Nous avons des destins liés et de manière constante nous avons toujours abordé cette question dans une étroite collaboration », a-t-il ajouté.

Outre les échanges fraternels sur les enjeux sécuritaires et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, les deux délégations ont partagé le souci de donner un nouvel essor à leur coopération notamment dans le domaine économique avec la volonté clairement affichée de part et d’autre de hisser celle-ci au niveau des attentes de leurs peuples et de leurs ambitions communes pour la sous-région.

Sur la situation sous-régionale, les deux délégations ont marqué leur convergence de vues sur la nécessité d’unir leurs efforts ainsi que ceux des pays de la sous région afin de lutter plus efficacement contre le terrorisme, le crime transfrontalier, le trafic d’êtres humains aux fins de rétablir la paix, la sécurité, la stabilité et une coopération plus intense dans la région du Sahel.

Le Premier ministre reçu par le Président Abdel Azis Bouteflika

Reçu en audience par le Président de la République Algérienne populaire et démocratique, Son Excellence Monsieur Abdel Azis Bouteflika, point d’orgue de sa visite à Alger, le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaïga était porteur d’un message du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. C’était en présence des membres du Gouvernement qui l’accompagnaient.

Le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaïgas’est dit honoré d’être reçu par le président Bouteflika qu’il dit de lui « le plus malien des Algériens ».

Au Président Bouteflika, grand ami du Mali, le Premier ministre Maïga lui a transmis les sentiments d’amitié et de fraternité du Président de la République et du peuple malien, avant de lui faire le point des échanges avec son homologue Ahmed Ouyahia et bénéficier de ses conseils et orientations.

A sa sortie d’audience, le Premier ministre Maïga se dit assuré de la confirmation de la volonté de l’Algérie d’accompagner notre pays dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger mais aussi la confirmation que nos frères algériens vont user de leur influence pour aider le Mali à franchir les derniers pas qui lui restent pour finaliser cet Accord.

Le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaïga s’est enfin réjoui de la totale convergence quant à la volonté commune des présidents IBK et Bouteflika d’élargir et diversifier nos relations notamment au plan économique et faire en sorte qu’elles soient à la hauteur de celles historiques et institutionnelles solidement tissées entre nos deux pays.

SourcePrimature

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *