Vacances citoyennes 2015 : La 2ème étape à Douentza

Le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, M. Mahamane Baby, a lancé le dimanche 06 septembre 2015 les activités de la 2ème étape des vacances Citoyennes à Douentza, la Cité légendaire du Hairé. C’était en présence du préfet de Douentza, le président du Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ), M. Mohamed Salia Touré, le président du Conseil de Cercle de Douentza, les partenaires, les chefs religieux et coutumiers de Douentza, les directeurs de l’ANPE, FAFPA, ANPV, APEJ et la DNFP.

Mahamane Baby ministre Emploi Formation professionnelle porte parole gouvernement

Le thème de cette année est : «la jeunesse et réconciliation Nationale : Rôle de la Jeunesse dans la consolidation de la Paix». Ayant débuté le 12 août dernier, ces vacances citoyennes 2015 prendront fin le 18 septembre prochain.

La cérémonie proprement dite a commencé par l’hymne national du Mali par les pionniers de Douentza et agrémenté par la belle chanson de l’artiste Raphael.

Dans leurs  mots de bienvenue, le chef de village, M. Adama Cissé et le Maire de Douentza, M. Housseyni Bocoum, ont tous deux salué le gouvernement du Mali pour le choix porté sur Douentza.

Selon ceux-ci, l’intérêt de l’Etat du Mali se focalise sur sa jeunesse partout où elle se trouve par la valeur forte de brassage culturel et de dignité. Ils ont profité de cette occasion pour demander à la jeunesse de se mobiliser pour être à la hauteur, et en posant des actes pour réussir cette campagne. Pour ceux-ci, ces actes porterons entres autres sur la paix, la réconciliation et le pardon, car notre pays a surtout besoin de ça.

Le président du Conseil National des Jeunes du Mali (Cnj), M. Mohamed Salia Touré a rappelé que la vacance citoyenne permet de parcourir le Mali pour aller au contact des bons citoyens hommes et femmes, jeunes et vieux. M. Touré estime que ces vacances citoyennes permettent  aussi de prendre une bonne épreuve de loisir pour être un bon model de citoyen. Pour lui, aller à la rencontre de son peuple, c’est aller à la découverte de soi-même.

Selon lui, la jeunesse restera toujours mobiliser pour la paix. «Car nous croyons à la paix et nous nous engageons avec corps et âmes parce que nous sommes conscients que sans la paix, il n’y a pas de programme d’emploi pour les jeunes», a-t-il ajouté. Il a également remercié les institutions rattaché à leur département et les autres départements pour avoir contribué au démarrage des vacances citoyennes.

Le ministre de l’emploi, M. Mahamane Baby a précisé que la journée Internationale de la Jeunesse est l’expression de la participation effective de la jeunesse au combat du développement économique, social et culturel du pays.

«Cette année, comme en 2014 le thème choisi est l’expression de l’engagement des jeunes du Mali à contribuer aux efforts de réconciliation nationale en jouant leur rôle dans la consolidation de la paix. Aujourd’hui, avec la signature de l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger, notre pays est désormais tourné vers la paix définitive et la réconciliation nationale. Les activités commémoratives de la journée Internationale de la jeunesse couplée avec les vacances Citoyennes toucheront cette année dix mille (10.000) jeunes venant de toutes les régions du Mali et du District de Bamako sur quatre (04) sites principaux que sont : Sanankoroba (dans le cercle de Kati), Sanando (dans le cercle de Barouéli), Douentza (dans le cercle de Mopti) et Gao (dans la région de Gao)», a déclaré, M. Baby.

Au total, les jeunes ont confectionné plus de 10.000 briques pour les foyers de jeunes de ces deux localités et ont planté plus de 40.000 arbres.

Avant de terminer, le ministre en charge de la jeunesse a lancé un appel à la mobilisation générale des jeunes afin de constituer un rempart solide contre tous les ennemis du Mali.

Les activités de cette 2ème étape des Vacances Citoyennes se sont déroulées à Douentza. Après cette localité ça sera le tour de  Gao. Elle a connu un véritable succès dans le domaine de la mobilisation massive des jeunes. Les différentes activités ont surtout porté sur : le reboisement, la réfection de routes, l’assainissement, les conférences débats sur l’accord de paix pour la réconciliation nationale, les activités de sensibilisation sur la citoyenneté, le port du casque et sur certaines maladies comme le paludisme, le VIH/Sida, la maladie à virus Ebola, l’organisation des activités socio-éducatives, culturelles et sportives.

Selon le ministre Baby, tous ces programmes ambitieux que les uns et les autres  viennent de réaliser à Douentza, est la preuve de l’engagement de la jeunesse  à contribuer à la réconciliation nationale et à la consolidation de la paix dans notre pays.

Fatogoma COULIBALY depuis Mopti

 

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *