Un autre coup bien réussi des djihadistes

islamistes jihadistes aqmi rebelle detenu prison

Ce lundi a été une journée très tendue à Bamako. Car les populations de Bamako-Coura où siège la prison Centrale (MCA) ont assisté à un scénario digne d’un film gangster, marqué par des échanges de tirs entre les forces de l’ordre et un détenu armé d’un P. A, de Mohamed Ali Ag Walhousseini.

D’autres prisonniers en ont profité pour vider leurs cellules. Incroyable mais vrai ! C’est une triste réalité.

Considéré comme une prison de haute sécurité à laquelle séjourne des grands criminels du Mali, d’où un lieu sûr pour mettre hors d’état de nuire, ceux qui empêchent aux populations de dormir. Mais le détenu djihadistes, du nom de Mohamed Ali Ag Walhousseini, a réussi à mettre en œuvre son évasion entrainant avec lui, une trentaine de prisonniers.

Campus France à Bamako : la malhonnêteté intellectuelle ?

Au Mali, beaucoup d’étudiants cherchent à s’inscrire dans les universités françaises par l’intermédiaire de Campus France, installé à Bamako dans le cadre de la coopération franco-Malienne.

Fort de cette relation, les responsables de Campus France profitent pour abuser des étudiants en leur exigeant d’apporter certains documents. Parmi ces pièces, figure « l’Autorisation de sortie du territoire délivré en principe par la section des bourses du ministère de l’éducation Nationale de certains pays, mentionnant la nature et le niveaux des études poursuivies ainsi que l’établissement d’accueil en France ». Ce document comme cité par Campus France, n’existe pas dans notre pays. Il s’avère qu’ici au Mali, la section des bourses du ministère de l’éducation nationale ne délivre pas un tel document. Mieux,   depuis l’entrée de cette section, une affiche fait état de la non délivrance de ce document. A leur demande, certains agents nous apprennent que le campus est au courant que ce document n’est pas du tout délivré au Mali.

Mais, puisque Campus exige ce document pour compléter les pièces à fournir, certains étudiants sont obligés de contourner ce système, souvent en faisant à recours aux agents proches de cet établissement afin d’atteindre leur objectif, moyennant rémunération.

Alimatou Djénépo

SOURCE: L’Annonceur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.