Un an après leur assassinat à Kidal : L’association des amis de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon leur rend hommage

Novembre 2013- novembre 2014, cela va fait un an que Ghislaine Dupont et Claude Verlon respectivement journaliste et technicien ont été froidement assassinés dans le nord-Mali dans l’exercice de leur fonction. Créée à Bamako le 21 mars 2014, l’association des amis de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon a fait son premier lancement le jeudi 30 octobre 2014 dans la salle du centre international de Bamako.

 

prix laureat concours bourse ghislaine dupont claude verlon journaliste rfi presse rachelle tessougue sidi mohamed dicko technicien radio malienne

A l’occasion, de nombreuses personnalités politiques, des journalistes nationaux et internationaux ont été conviés ; tous ont rendu hommage  aux disparus. Cette conférence qui avait pour thème, ‘’hommage à Gislaine Dupont et Claude Verlon, hommage aux martyrs de la presse’’ a été surtout marqué par les sentiments de regrets et de compassions envers les familles de ces martyrs de presse. Étaient présents entre autres, Tiébilé Dramé, l’honorable Oumar Mariko, Birama Fall, Infa Touré etc.
Chaque intervenant ne s’est point fait prié pour témoigner l’extraordinaire homme de presse qu’était Ghislaine et son collègue Claude Verlon, bien au contraire, ils représentent désormais une référence, un exemple  pour chaque journaliste malien, a dit un participant. Selon le représentant du syndicat national des journalistes maliens, cet assassinat qui est perçu telle une barbarie ne pourra ni arrêter ni empêcher les journalistes maliens de faire leur travail. Un avis largement corroborer par l’ex ministre Gaoussou Drabo à travers cette pensée d’Albert Camus: tuer un homme c’est macabre, mais tuer un journaliste, c’est tuer deux fois un homme, a-t-il dit. Cependant, tous attendent du gouvernement malien en général et de la justice malienne en particulier que la lumière soit faite sur cet assassinat afin que les coupables répondent de leurs actes. Après un an, rien ne saurait véritablement rendre hommage à Ghislaine et Claude, si ce n’est que leurs assassins soient arrêtés et châtiés conformément aux dispositions en vigueur.
Moussa Magassa

 

SOURCE: La Nouvelle Tribune  du   4 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.