Transformation des produits agricoles : L’ONG AGIR appuie les femmes transformatrices

Elle a procédé à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Femme rurale à l’ouverture d’un magasin de vente des produits agricoles locaux transformés par les associations des femmes transformatrices du district de Bamako

Les actes de bienfaisance de l’Ong AGIR ne sont plus à démontrer. Elle a procédé à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Femme rurale à l’ouverture d’un magasin de vente des produits agricoles locaux transformés par les associations des femmes transformatrices du district de Bamako. C’était le lundi 17 octobre à l’ACI 2000, près de la Place CAN, en présence du coordinateur de l’Ong AGIR, Mamadou Sissoko, de l’ex-ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Sangaré Oumou Bah, de la présidente des Associations professionnelles des femmes rurales du District de Bamako, Fatoumata Diallo et les représentants du ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille et un du gouvernorat du District.

transformation agroalimentaire cereale coton

La présidente de l’Ong AGIR, Mme Keita Aminata Maiga a fait de l’autonomisation économique des femmes un levier de développement, car dans son programme en général, elle a beaucoup insisté sur  l’autonomisation des femmes à travers leur appui dans l’ouverture d’un tel magasin a expliqué  le coordinateur de l’Ong AGIR.

A Sikasso, Sagou, Mopti et Koulikoro, l’ONG AGIR a réuni les femmes en associations. Ce programme  comporte  52 associations de femmes.

Pour le cas du district de Bamako, des associations féminines se sont données la main pour pouvoir ouvrir ce magasin avec l’appui de l’Ong AGIR et son partenaire financier l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE). La location de ce magasin est prise en charge pendant un an et le payement du salaire de la vendeuse assuré pendant un an. Il s’agit là, d’une chaine de valeur qu’il faut mettre en exergue, à en croire M. Sissoko.

Pour Sangaré Oumou Bah, cette boutique est destinée agricultrices, rurales pour les motiver, les encourager dans leur travail. Ce geste de l’ONG AGIR est plus que salutaire. Il s’agit des femmes qui s’exercent dans les domaines comme la cueillette, la transformation. Avoir un endroit pour écouler leurs produits, était chose qu’on attendait d’elles. L’initiative de la Présidente de l’ONG AGIR ne peut être que la bienvenue, a laissé entendre Sangaré Oumou Bah.

Adama Bamba

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *