TikTok applique l’étiquetage des médias d’État à de nouveaux pays, mais pas en Afrique pour le moment

 Pour limiter les campagnes d’influence étrangère, les réseaux sociaux mentionnent désormais les médias détenus par un État qui sont présents sur leurs plateformes. TikTok, qui étiquette les médias russes en Ukraine et en Biélorussie depuis 2022, a annoncé l’expansion du procédé à d’autres pays.

Le 18 janvier, TikTok a annoncé l’expansion de son étiquetage des médias contrôlés par l’État à plus de 40 pays supplémentaires. Depuis 2022, le réseau social chinois précise sur sa plateforme quels médias appartiennent à la Russie en Biélorussie et en Ukraine. L’initiative, qui a pour but d’empêcher les campagnes d’influence étrangère, était jusque-là dans sa phase pilote.

« Notre politique en matière de médias affiliés à l’État consiste à étiqueter les comptes gérés par des entités dont la production éditoriale ou le processus décisionnel est soumis au contrôle ou à l’influence d’un gouvernement. L’objectif de l’étiquetage est de garantir que les gens disposent d’un contexte précis, transparent et exploitable lorsqu’ils consultent du contenu provenant de comptes de médias susceptibles de présenter le point de vue d’un gouvernement », explique TikTok.

L’étiquetage des médias d’État est présent depuis 2018 sur YouTube. Facebook et Twitter le font depuis 2020. TikTok assure avoir collaboré avec plus de 60 experts des médias, universitaires, membres d’organisations internationales et groupes de la société civile pour mettre en place ce système.

Pour le moment, l’étiquetage des médias sur TikTok ne touche pas encore l’Afrique.

Servan Ahougnon

Source : Agence Ecofin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.