Tentative de meurtre sur Cheickna Bah, fils de Diadié Bah : Les raisons de l’incarcération du Maire de Niono

Le maire de la commune urbaine de Niono, Moriba Coulibaly, est incarcéré depuis lundi dernier à la gendarmerie de Pelingana, région  de Ségou  pour tentative de meurtre  sur  Cheickna Bah, le 2eme fils du richissime vendeur d’engrais dans le Colon, Dadié Bah et  candidat malheureux aux dernières législatives sous les couleurs de ADP/ Maliba.

Diadié Bah operateur economique malien politicien niono

Tout commence le dimanche aux environs de 17h. Cheickna Bah en compagnie de son chauffeur et du directeur de la radio Sahel, dont son père est promoteur, prennent la route de Niono. En cours de chemin, ils remarquèrent que le maire de Niono était à leurs trousses. Ils avaient déjà dépassé Banankoro, situé à environ 15 km de Ségou. Ils furent demi-tour, pour revenir s’arrêter dans la bourgade. Moriba Coulibaly comme un tigre blessé à mort aurait ouvert  la portière de la voiture de Cheickna Bah, ensuite le prenant  par le collet, le traina  hors de la voiture.  Il sortit son pistolet chargé de 4 balles. Le directeur de la radio Sidy Traoré sort du véhicule, contraint le furieux maire à jeter son revolver par terre. Cheickna se saisit  du pistolet et rejoint la route. Moriba Coulibaly prend son véhicule et fonce sur Cheickna Bah qui n’aura la vie sauve qu’en empruntant les rues sinueuses du village.

 

Après ces faits,  le maire vient à la charge et tient  des propos discourtois   à l’endroit du  préfet. Il aurait également manqué de respect au Juge de paix ainsi qu’aux forces de sécurité. Il a une haine viscérale contre Cheickna Bah qu’il accuse d’être à l’origine  des insanités proférées à son encontre sur les ondes de radio Sahel. La raison même  du divorce entre le maire et la famille Bah est liée à une affaire de crédit. Le maire a emprunté de l’argent avec la famille Bah qu’il a  refusé de payer. Suite à une plainte, un appartement et un véhicule du maire ont été saisis. Après avoir remboursé la somme due, il a été mis en possession de ses biens. Il s’est senti humilié c’est pourquoi il a agi de la sorte.  A ses dires, en tant que militant du Rpm, le tout puissant ministre de l’agriculture, Bocary Tereta, et non moins secrétaire général du parti, le fera sortir du gnouf.

 

 

Suite à une plainte de la victime, le bourgmestre a été placé en garde à vue au niveau de la gendarmerie de Pelingana. Sur instruction du parquet, la gendarmerie tente actuellement d’en savoir plus sur les circonstances ayant entrainé l’acte. La tension est très  vive  dans ce bastion de la production rizicole où la criminalité est en passe de devenir la règle du jeu. Pour rappel, ce n’est pas la première fois  que des cas de meurtre et  tentatives de meurtre  perturbent la quiétude des paisibles citoyens de Niono.

 

 

Badou S.KOBA  

SOURCE: Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *