Suite à l’échec des négociations avec le ministère de l’Education Nationale ” Les Syndicats des enseignants maintiennent leur mot d’ordre de grève “

Après une marche de grande envergure organisée par les Syndicats des enseignants, le mercredi 6 mars dernier pour faire valoir les trois points de divergence avec le gouvernement à savoir : l’octroi d’une prime de logement, la relecture immédiate du décret n° 529 du 21 juin 2013, portant allocation d’indemnité au personnel chargé des examens et concours professionnels, l’accès des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales aux services centraux de l’Etat, des négociations entre les deux parties ont été enclenchées, le vendredi 8 mars passé, au ministère de l’Education nationale. Cependant n’ayant pas trouvé d’accord sur les points de revendication susmentionnés, les Syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016 décident de poursuivre leur grève prolongeant la paralysie de l’école malienne en général.

 

Ils l’ont fait savoir à travers la lettre circulaire n°35, précisant qu’à l’issue de plusieurs heures de discussions qui ont porté sur les trois points de désaccord,  » les négociations se sont soldées par un échec « .

Le directoire exhorte  » toutes les militantes et tous les militants à rester soudés et à former un bloc autour de leurs dirigeants syndicaux pour mener cette lutte à son terme « .

M.H

L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *