Stations de lavage pour engins à deux roues et véhicules : quels sont les enjeux ?

Installées souvent dans le désordre indescriptible, les aires ou stations de lavage envahissent un peu partout dans la ville de Bamako ; elles polluent l’environnement à cause des eaux stagnantes qui dégagent souvent des odeurs piquantes et sont même souvent source de dégradation de nos routes.

Leur promoteur en fait de bonnes affaires surtout pendant l’hivernage et les week-ends. Ces jeunes peuvent engendrer des recettes allant de 20.000 à 25.000 FCFA les jours ordinaires et peuvent atteindre 30.000 à 35.000 FCFA le week-end avec un tarif allant de 300 et 500 FCFA pour les engins à deux roues et de 500 à 2.000FCFA pour les véhicules. A noter que le mauvais lavage d’une voiture à moteur électronique peut entrainer certaines pannes ou provoquer des anomalies.

Source: Le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *