Spéculation foncière à Kati: Me Mohamed Ali Bathily célébré

À Kati, la coordination locale des Associations pour le Mali (APM) a célébré, le dimanche dernier, l’ancien ministre Mohamed Ali BATHILY, non moins président de la coordination nationale pour ses actions en faveur des paysans de la localité, régulièrement victimes de spéculation foncière. C’était dans la cadre d’une conférence de presse aux allures de meeting dans les locaux du Conseil de cercle de Kati.

Cette manifestation, qui a enregistré la présence effective de l’homme lui-même (Me BATHILY), était animée par le porte-parole des APM de Kati, Drissa NIARE, entouré du coordinateur local des APM, Karounga CISSE, et du représentant des jeunes, Abdoul Malick BALLO ; de la représentante des femmes, Safiatou SANOGO, etc.
On y notait également la présence d’une délégation de la coordination régionale de Koulikoro conduite par son président, Sékou BALLO.
Des délégations venues de plus de 16 localités des cercles de Kati, de Koulikoro, de Kolokani ainsi que du district ont répondu à l’appel de la coordination de Kati afin d’exprimer leur gratitude à Me BATHILY.
Dans son mot de bienvenue, le coordinateur local des APM, Karounga CISSE, a rendu un hommage appuyé sous un tonnerre d’applaudissements, à l’ancien ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des affaires foncières.
De son avis, Me BATHILY, pendant tout le temps qu’il a été au gouvernement s’est fait remarquer par son engagement pour la défense de la cause des populations vulnérables, notamment les paysans victimes de spéculation foncière.
Au nom de toutes les victimes, Bakary NIARE a salué et remercié le président des APM. Il a invité toutes les victimes à se mobiliser davantage pour la défense de leur cause.
De son côté, Bakary COULIBALY dit « Chérifi Boua » a souligné que les APM sont là pour montrer la voie. Selon lui, le combat de l’ancien ministre en faveur du monde paysan était devenu gênant pour les autorités du pays qui ont donc décidé de l’écarter du gouvernement. De son avis, le ministre en 4ans 3 mois a mené un combattre sans précédent que les APM entendent poursuivre sans relâche.
Le représentant des jeunes, Abdoul Malick BALLO, a invité les militants à prendre le combat à bras le corps pour barrer la route aux prédateurs fonciers.
Il a lancé un appel ferme à toute la coordination des APM de Kati de se mobiliser contre les spéculateurs fonciers. Un appel du genre a également été lancé à l’opinion nationale internationale pour soutenir les actions engagées afin de préserver les terres de culture et autres espaces pastoraux de la république. Enfin, il a demandé aux plus hautes autorités de prendre toutes les dispositions pour mettre fin à l’oppression et dépossession illégale du monde rural de ses biens.
De son côté, la représentante des femmes, Mariétou SANOGO, a exprimé le soutien des femmes au ministre BATHILY.
À la suite des interventions, le conférencier, Drissa NIARE, a exprimé toute la fierté des APM à l’endroit du ministre. Malgré sa sortie du gouvernement, il a indiqué que les APM continuent à lui accorder un soutien sans faille.
Selon lui, certains prédateurs ont crié victoire après le départ du ministre BATHILY, mais, a-t-il prévenu, ils trouveront les militants des APM sur leur chemin.
La coordination des APM du cercle de Kati adresse ses sincères remerciements à M. Mahamed Ali BATLILY, l’ancien ministre de l’Habitat pour son engagement sans faille en faveur des intérêts du monde paysan.
« Me BATHILY, les paysans ne vous seront jamais ingrats », a-t-il dit.
Selon lui, les responsables de certaines sociétés immobilières ont crié victoire à l’annonce de la sortie de Me BATHILY du gouvernement. Ces derniers, de l’avis du conférencier, se trompent en pensant que les APM seront handicapés par ce départ. Au contraire, a-t-il dit, cela a contribué à mieux raffermir les liens entre les militants des APM.
De son exposé, il ressort que le mercredi 24 janvier 2018, Mme Chouadou DIALLO, propriétaire de Faya immobilière à tester cet engagement en tentant d’expulser des paysans de Diago sur 120 ha. Et cela, envoyant des policiers du GSM sur le terrain sans passer par les autorités administratives de Kati.
La réaction de la population ne s’est pas fait entendre, faisant replier les forces de l’ordre.
Par ailleurs, il a fait savoir que suite à de nombreuses affaires d’expropriation, l’ancien ministre, Me BATHLIY, avait porté plainte contre des agents des services des domaines, à savoir l’ancienne directrice des domaines régionale de Koulikoro, Ilam NIANG et le topographe Mama KONDA pour faux en écriture publique. Mais hélas, a-t-il déploré, aucun de ces responsables n’a été inquiété par la justice malgré la véracité des faits à elles reprochés. Comme conséquences de ce mutisme de la justice, les TF détenus par les agences immobilières telles que Faya immobilière, Damou So, So-Bâtiment, Kinty Sarl Banga immobilier, Ba DIALLO Sarl sont toujours considérés aujourd’hui comme valables, malgré leur annulation par Me Mohamed Ali BATHILY, alors ministre en charge des questions foncières. D’ailleurs, a-t-il ajouté, ces derniers continuent à user et abuser de la loi Amidou DIABATE qui stipule que ‘’le titre foncier est définitif inattaquable’’. Et pourtant, cette disposition peut-elle s’appliquer aux titres dont les procédures d’acquisition sont fausses dès le départ, s’est-il interrogé ? Pour le ministre BATHILY, la réponse est la négative !
Aujourd’hui, à Diago, c’est la mosquée, le centre de santé, le vestibule, le cimetière, le lieu de culte de Diago sont en position de démolition par Mme Chouadou DIALLO, promotrice de Faya immobilière.
Une situation qui frise avec le ridicule quand on sait qu’il y a eu des plaintes du président des APM contre Mme Chouadou DIALLO, Mme Binta Diane SEMEGA, l’honorable Ali NIANGADOU et Amadou Kindy BATHILY et leurs complices.
« Nous lançons un vibrant appel aux autorités maliennes et à la communauté musulmane à nous aider à préserver le droit coutumier et à protéger les lieux de culte », a-t-il dit.
La rencontre a été marquée par des témoignages sur les cas de violations ainsi que les impacts de l’intervention à Diago, Sama, Siby, Douban, Kangan, etc. Elle a aussi enregistré la remise d’une Attestation de reconnaissance et d’une montre symbolique à Me BATHILY par la coordination de Kati.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *