Soutien du gouvernement aux victimes des incendies : 400 millions de F CFA pour soulager leur calvaire

Les incendies que viennent d’encaisser le marché rose ; le nouveau marché de Médine (Sugu-Kura) et  le marché de Kola (Woro-sugu) ont occasionné des pertes énormes pour les commerçants installés dans ces dits marchés. Face aux drames vécus par les occupants des zones concernées, la réaction du gouvernement est immédiate. Ainsi, elle se manifeste par  une assistance financière, d’une enveloppe de 400 millions de F CFA.

 

Abdel Karim Konate ministre commerce biographie cv
Le ministre du Commerce, Abdel K Konaté

En effet, la gestion et l’encadrement des commerçants relève de la compétence du Ministère de Commerce. C’est pourquoi, si ceux-ci rencontrent des difficultés, de quelque nature qu’elles soient, le département en question se sent interpeller, par la multiplication des rencontres autour des solutions appropriées. Celle du vendredi dernier qui s’est déroulée sous la présidence du Ministre Abdel Kader Konaté dit « Empé », l’actuel titulaire de ce portefeuille, s’inscrite dans cette logique. Ainsi, trois points ont engendré  la présente rencontre. Il s’est agi de la disponibilité des 400 millions de F CFA, donné par le gouvernement ; la mise en place d’une commission pour la fiabilité et la facilité  du travail de partage et la réaffectation des commerçants déguerpis  dans un autre site, qu’est les Halles de Bamako.

 

 

Parlant de cette manifestation gouvernementale,  par la donation d’une somme non moins importante, c’est un énorme sacrifice qui vient d’être consentie. Surtout, quand on sait que notre pays est entrain de se relever économiquement, après avoir connu une crise multidimensionnelle. Ces 400 millions de F CFA seront partagés entre les sinistrés des  trois marchés  qu’ont  connus dégâts par le fait des incendies. Pour éviter d’éventuel conflit entre les victimes, il est envisagé pour les concernés d’arrêter des critères consensuels entre eux.

La quête de cette fiabilité et facilité du travail nécessite la mise en place d’une commission présidée par le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), M. Mamadou  Tieny Konaté. Aussi, au regard du rôle capital que jouera la dite commission en termes d’arbitrage dans cette affaire, il est intéressant de prendre en compte toutes les listes des victimes recensées.  Ce travail  se ferra avec l’apport d’un huissier,  pour souci  d’une identification correcte des victimes. Vu l’urgence qu’il y a, la présente commission est invitée à se mettre dès maintenant au travail. Exactement, les critères  qui seront élaborés par la commission en commun en accord avec les victimes de ces trois  marchés, serviront la clé de voute dans la distribution de ce montant. Egalement, vu le rôle que jouera ladite commission, le Ministre a beaucoup insisté sur sa mise en place correcte.

 

 

Concernant la situation des déguerpis sur les voies d’accès du marché «  Dabanani », le gouvernement a pris la décision de leurs réinstallés  dans les Halles de Bamako. A cet effet, des travaux seront admis sur le site par l’Etat, pour l’installation facile de ceux-ci. Le départ sur le site retenu est facultatif. Tout commerçant qu’acceptera d’aller de son propre gré, sera exempté de 6 mois de paiement d’allocation. Pour le moment, les Halles de Bamako restent  le site principal pour la réinstallation de ces déguerpis. En plus, des travaux de désengorgement sont en cours pour faciliter l’accès à l’intérieur de ces marchés en cas d’incendies.  Pour ce faire, il est prévu la vérification de toutes les installations électriques dans  ces sites. En gros, une vingtaine de mesures sont annoncées pour pouvoir mettre à l’abri de nos marchés de tout éventuel incendie.

 

 

Il faut  souligner que cette affaire a vu  l’implication de toute l’équipe gouvernementale sous la houlette du Premier Ministre Oumar Tatam Ly.

Diakalia M Dembélé

 

SOURCE: L’Informateur
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.