SORTIE MÉDIATIQUE DE L’IMAM MAHMOUD DICKO: LE « MEA-CULPA » D’UN LEADER RATTRAPÉ PAR LA RÉALITÉ DU MOMENT

Figure emblématique du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ayant conduit au renversement du régime Ibrahim Boubacar KEITA (IBK) le 18 Août 2020, l’Imam de Badalabougou, Mahmoud DICKO s’est finalement exprimé sur la situation critique du pays qui découle par ricochet de son implication à vouloir un changement. C’était ce dimanche 28 novembre 2021 au terrain de football de Bacodjicoroni ACI, son quartier de résidence.

En effet, après la chute d’IBK, l’Imam Mahmoud DICKO avait décidé de « retourner   dans sa mosquée » et ne se « mêlait » visiblement plus de la vie politique ou de la situation que traverse le pays. N’ayant pas de lien direct avec les « militaires » au pouvoir, le Guide religieux n’était plus « considéré » comme maillon fort pour la réussite de la transition. Tout de même, il affirme avoir dit au Président de la Transition, Assimi GOITA « de faire une transition civile et de se retirer. Aussi je lui ai dit de faire tout pour s’entendre avec la communauté internationale au risque de plonger le pays dans une crise ».

Ce qui revient à dire que l’Imam, à l’heure actuelle avance avoir prévenu les autorités de la transition contre des sanctions extérieures. Mais qu’en est-il finalement des autres aspects tels que la sécurité, la gouvernance, les conditions de vie de la population après la chute du régime IBK ? Pour rappel, le M5-RFP en (…)

ALIMA SOW

Source: NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.