Seydou Nantoumé et TOGUNA : Les secrets d’une réussite

Lorsqu’il lançait son projet de construction d’usine d’engrais au Mali en 2006, personne n’y croyait. Et pourtant en quelques années, Seydou Nantoumé et TOGUNA deviennent leader sur le marché porteur du business des engrais. Ce fils de dogon, né dans les tréfonds du Pays dogon, parle très peu de lui-même. Humble, travailleur et courageux, c’est un homme pieux qui tire l’économie de tout un pays vers le haut.

Seydou Nantoumé toguna industrie dechet engrais justice

C’est en 1994 que l’aventure commence, avec la création de TOGUNA, une société à responsabilité limité Sarl, qui importait des intrants agricole au Mali. Les débuts n’ont pas été faciles pour Seydou Nantoumé. Armé de courage, il va surmonter les obstacles un à un avec les bénédictions de ses parents.

En octobre 2006, les efforts de Seydou Nantoumé  sont récompensés. Son entreprise a grandi et compte désormais produire son engrais sur place plutôt que de l’importer à des couts exorbitants. C’est la naissance de Toguna Agro Industries, au capital de 1,5 milliard. Elle ambitionne d’accompagner tous les grands projets de l’Etat pour le développement de l’agriculture au Mali à savoir le Programme coton, l’Initiative riz, le Programme pomme de terre etc. Grâce à son réseau de distributeurs agrées qui couvre l’ensemble des régions agricoles du Mali, TOGUNA rassure et assure aux producteurs un approvisionnement sans faille.

En décidant de construire ses nouveaux locaux dans la zone aéroportuaire en dehors des habitations, TOGUNA entend se mettre aux normes internationales et prouve son souci de sécurité envers les populations. Une entreprise citoyenne qui met l’homme au centre de ses préoccupations. La vision de Seydou Nantoumé pour les jeunes sans emploi est globale.

C’est pourquoi, en investissant dans le rachat d’une mine de d’extraction de phosphate dans Nord du pays à Tilemsi, il entend lutter contre le chômage des jeunes au Nord. « L’exploitation de ce minerai c’est aussi une opportunité de développement et d’emploi au Nord  du Mali, soumise à de grandes difficultés économiques », explique-t-il sur le site internet de sa société, groupetoguna.com.

Seydou Nantoumé est un homme généreux. Il laisse parler volontiers son cœur et ce sont les populations qui en bénéficient. Ses œuvres sociales se comptent par centaines. Le 3 juin prochain, ce sera au tour de la ville de Bandiagara de bénéficier des bons offices de Seydou Nantoumé.

Elle va bientôt inaugurer la plus grande mosquée de la ville, d’une capacité d’accueil de 5 mille places, elle est bâtie sur une superficie de 5 milles mètres-carrés.

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *