Semaine des victimes de la crise du Nord : La COMADHH fait l’état des lieux dans la lutte contre l’impunité

Dans le cadre d’assurer les droits humains, la COMADDH en partenariat avec les associations des victimes du coup d’état de 2012 et celles de la crise qui a secoué le nord du Mali, a consacré la date du 26 juin pour commémorer toutes les victimes. Le lancement de la première édition qui sera consacrée par une série d’activités, a eu lieu au siège de la dite organisation, le 20 juin 2016 en présence de la présidente de la coordination des victimes, Madame Haïdara Amaine Oumar Maïga, du président de la COMADDH, Moctar Hamar Maïga.

Coalition Malienne Defenseurs Droit homme COMADDH conference reunion

Selon la présidente de la coordination des victimes, à travers cette semaine des victimes, la coordination entend être édifiée sur les enjeux et défis majeurs liés aux victimes de violation des droits humains et des propositions de solutions en vue de garantir leur participation effective aux mécanismes de justice transitionnelle. Elle a invité le gouvernement Malien et les PTF à tout mettre en œuvre en vue de permettre la manifestation de la vérité. Selon la présidente, le besoin de justice des victimes se fait sentir et des réparations appropriées s’imposent pour garantir et protéger ces victimes. A la commission vérité réconciliation, la présidente de la coordination des victimes a demandé de prendre toutes les mesures nécessaires pour impliquer les victimes dans toutes les actions leur concernant notamment la prise en compte de leurs besoins et priorités.

Le président de la COMADDH, pour sa part, a indiqué que l’objectif de cette semaine est de permettre de cerner l’état des lieux des différents soutiens apportés aux victimes, dans leur quête de dignité, en vue de contribuer à booster la lutte contre l’impunité des violations des droits humains au Mali. selon M Maïga, il s’agira entre autres de contribuer à l’appropriation de la journée mondiale pour le soutien aux victimes par les acteurs nationaux ; cerner les mécanismes de jouissance du fonds aux victimes de la cour pénale internationale(CPI) ; échange sur les actions menées en faveur du soutien des victimes, singulièrement suite à la crise multidimensionnelle ; partager la cartographie des victimes du Mali ; proposer des éléments, en direction de l’Etat du Mali, des partenaires techniques et financiers ainsi que la société civile, pour le renforcement de la mobilisation sociale autour des droits des victimes en vue d’impulser la lutte contre l’impunité au Mali ; développer la visibilité des actions des différentes partenaires. Il s’agit d’un forum qui regroupera les institutions de la république, les départements ministériels, les organisations de la société civile, principalement les organisations de victimes, les partenaires techniques et financiers.

Fakara Faïnké 

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.