SEM Mamadou Diakité, lors des 54 bougies du Togo : « J’invite les Maliens à reprendre le chemin du port autonome de Lomé »

La communauté togolaise résidant au Mali, réunie autour de son Consul Honoraire, SEM Mamadou Diakité, a célébré avec faste à Bamako le 54ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale. C’était ce Dimanche 27 avril au Musée National du Mali.

 Corridor Bamako Abidjan port autonome marchandise conteneur

Etaient présents à la cérémonie : des membres du Gouvernement et Députés maliens ; des corps consulaires et représentations diplomatiques de plusieurs pays ; une foule nombreuse de ressortissants de pays frères, dont bien sûr de nombreux Maliens. L’orchestre de la diva malienne et grande joueuse de Kora, Madina N’Diaye, a vivement agrémenté la soirée aux côtés des échassiers du Togo. Une dégustation de mets togolais assaisonnée de cocktail a clôturé les festivités. Dans son allocution, digne d’un Homme d’Etat, le Consul Honoraire du Togo a passé en revue la coopération entre le Mali et son pays.  Lisez-donc la synthèse !

 

Hommage aux combattants de la liberté

Pour SEM, Mamadou Diakité, ce 27 Avril 2014, tout comme les précédents, est le moment pour le peuple togolais de se souvenir des luttes héroïques menées pour recouvrer sa liberté, sa dignité et le chemin de l’espoir en son destin.

Ce furent assurément, dit-il, des luttes âpres et des combats douloureux, tant ces épisodes de notre histoire commune ont brisé des vies et sacrifié l’espérance de nombreux compatriotes. C’est pourquoi, il a saisi cette occasion de communion, pour renouveler l’hommage aux vaillants combattants de cette liberté.

Félicitations à SEM Ibrahim Boubacar Kéïta !

Le Consul a saisi l’occasion pour renouveler ses vives félicitations à son Excellence, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, pour sa brillante élection à la magistrature suprême de la République du Mali et pour toutes actions courageuses jusqu’ici initiées pour replacer le Mali dans le concert des Nations libres et démocratiques, et surtout pour la restauration de la souveraineté du pays. Les dernières orientations prises pour dynamiser le processus de paix et de réconciliation nationale en sont, dit-il, une preuve encore plus éclatante de la volonté du Chef de l’Etat de respecter ses engagements électoraux.

La réalisation des  grands travaux du Togo

Le Togo, a jubilé le Consul, après quelques moments de réflexion sur soi et de tentatives de recherche de paix durable, s’est aujourd’hui engagée dans une ère de croissance économique qui augure des lendemains heureux. « Nous en voulons pour preuve : le climat de paix qui a permis à tous les acteurs politiques de réaliser des élections législatives pacifiques et transparentes. Nous pouvons également citer les grands travaux en cours dont la rénovation complète de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema, la reconstruction de la route inter régionale Lomé-Cinkansé,  la modernisation des routes inter urbaines dans la capitale Lomé, le renforcement du réseau énergétique, et j’en passe.

Toutes ces avancées, nous les devons à Son Excellence, Monsieur GNASINGBE Faure Essozimna, Président de la République, Chef de l’Etat, à qui nous adressons avec déférence nos remerciements et félicitations pour sa politique de pacification et de réconciliation des cœurs de tous les Togolais.

C’est le lieu également d’en appeler à tous les Maliens, en tant que citoyens de la CEDEAO de reprendre le chemin du port autonome de Lomé pour la redynamisation de leurs activités économiques », a-t-il renchéri.

Appel aux Togolais pour le respect des lois et règlements au Mali

C’est un plaisir de constater, a-t-il indiqué,  que le  nombre des Togolais  n’a cessé de grossir au Mali pour atteindre aujourd’hui le record d’environs huit mille (8000) personnes composées essentiellement d’entrepreneurs, d’enseignants et d’ouvriers spécialisés dans tous les corps de métiers. « Je suis surtout heureux de savoir que cette main d’œuvre est très recherchée sur le marché du travail malien.

Par ailleurs, j’exhorte les uns et les autres à œuvrer dans la connaissance des lois et règlements en vigueur en République du Mali, en sorte que les rapports de concitoyenneté ne portent préjudice au pays d’accueil. C’est dans le respect de ces lois et règlements que dépend l’épanouissement de tout un chacun pour que les objectifs fixés notamment ceux de la recherche de situations professionnelles adéquates, soient atteints. C’est pourquoi, il me plaît de lancer un appel militant à tout un chacun de vous pour le respect scrupuleux de la réglementation de votre pays hôte qui est aussi votre deuxième patrie », a-t-il invité ses concitoyens.

 

Des solutions adéquates et des mots de remerciements

Selon SEM Diakité, les diverses préoccupations des Togolais portées  à sa connaissance, trouveront, dans un cadre approprié de concertation, des solutions adéquates et durables.

« Avant de terminer mon propos, permettez-moi de réitérer mes remerciements au Président de la République du Mali, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, à son Gouvernement et à toutes les autorités traditionnelles, politiques et administratives pour leur bienveillante sollicitude à l’endroit de la communauté togolaise qui se sent si bien intégrée dans la société malienne.

A vous, chers Amis, venus partager ces moments de joie circonstanciée avec nous, je voudrais vous dire une fois de plus merci. Car, comme aimait à le dire feu Général Gnassingbé  EYADEMA, je cite : « quand on aime quelqu’un on lui rend visite ». Merci donc d’être venus. Je souhaite à tout le monde, un bon anniversaire et une joyeuse fête commémorative de l’accession du Togo à la souveraineté internationale », a-t-il conclu.

Par  Gaoussou  M. Traoré

Lire aussi sur  www.lechallenger.com

SOURCE: Le Challenger
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *