Sécurité routière : L’ASSOCIATION SIRABA LAKANA LANCE L’OPERATION « PASSAGE PIETONS »

Notre pays a enregistré au cours de ce premier semestre 2015, 9191 victimes d’accidents de la circulation routière, dont 676 morts. Le district de Bamako à lui seul, compte 6400 victimes dont 272 morts. 60% des victimes sont des jeunes et 80% des accidents impliquent des engins à deux roues. Ces chiffres qui font froid dans le dos sont révélateurs de l’ampleur de l’insécurité routière dans notre pays et de la nécessité d’agir vite pour renverser la tendance.

Agence nationale sécurité routière anaser circulation voie accident siraba lakana
L’Association Siraba Lakana a, pour sa part, décidé d’œuvrer à sensibiliser et informer les usagers de la route à travers des actions concrètes. Elle a ainsi procédé samedi dernier, en collaboration avec l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) et la mairie du district, au lancement de sa campagne de sensibilisation baptisée « opération passage piéton ».
L’événement s’est déroulé à la mairie du district et a regroupé autour du président de l’association, Moctar Moussa Traoré, les représentants de la mairie du district, de l’Anaser ainsi que de plusieurs structures impliquées dans la lutte contre l’insécurité routière.
Moctar Moussa Touré a expliqué que ce lancement consacre également l’ouverture de la campagne de sensibilisation et d’information de l’association Siraba Lakana en direction des usagers de la route. Elle permettra d’expliquer aux usagers l’importance des passages piétons et des passerelles pour piétons. Siraba Lakana va également procéder au marquage des passages piétons sur plusieurs voies de la capitale.
Le directeur de la régulation de la circulation, Djibril Sidibé, a confirmé l’intérêt que la mairie du district accorde à cette initiative de Siraba Lakana dont le but est réduire les accidents de circulation dans la capitale. Il a rappelé que ces accidents font de nombreuses victimes dont des morts, des handicapés à vie avec leur corolaire de familles endeuillées ou privées de bras valides.
Be. COULIBALY

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.