Scandale foncier de Sirakoro Niaré : Le ministre Mohamed Bathily sort encore l’artillerie lourde

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mohamed Ali Bathily, n’est pas prêt à faire plaisir aux spéculateurs fonciers dans le pays en ce moment. Il n’hésite pas à montrer ses muscles face à ces indélicates personnes. Car, dans la dernière affaire qui date de mardi dernier, le ministre Mohamed Ali Bathily a annoncé les couleurs durant près de deux heures devant les journalistes. L’affaire Sirakoro-Niaré du nom d’une petite localité située entre Bamako et Kati, est un litige foncier qui porte sur un espace d’environ 700 hectares dont un particulier, sous la bannière d’une agence immobilière, s’est accaparé avec la complicité d’agents des domaines de l’Etat.       

mohamed aly bathil ministre justice malienne entretien presse

« La lutte que nous menons est celle de la justice. Nous voulons que la droit soit dit et qu’on mette fin à l’impunité », a expliqué le ministre. Pour lui, l’affaire de Sirakoro-Niaré est l’archétype même de la spéculation foncière qu’il faut à tout prix combattre. En tout cas, l’indélicat acquéreur et ses complices doivent commencer à méditer sur leur sort, car le ministre Bathily a promis de poursuivre l’indélicat agent de sécurité qui s’est rendu coupable de cet acte en l’encontre de l’autorité de l’Etat, conformément aux dispositions du Code pénal qui qualifie un comportement de ce genre de coalition d’agents fonctionnaires contre l’intérêt de l’Etat. Le ministre a estimé que ce comportement constitue un délit au regard de la loi.

La Rédaction

SOURCE: Le Prétoire  du   15 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.