Satigui Moro Sidibé face à la presse : «La Gendarmerie entend mettre en application le projet de couverture sécuritaire du Mali»

Le Directeur National de la gendarmerie du Mali, le Colonel Major Satigui Moro Sidibé, était face à la presse le mardi 30 août, dans la salle de réunion du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, pour faire le point de la situation de la couverture sécuritaire du Mali.

directeur general gendarmerie Colonel major Satigui dit Moro Sidibe

Selon lui, dans le cadre de la sécurité publique et de la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes, la Gendarmerie nationale entend mettre concrètement en application le projet de couverture sécuritaire, aussitôt après l’adoption des textes de création d’unités en cours de traitement.

Il s’agit notamment de l’érection de l’actuel Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale en Groupement Spécial d’Intervention de la Gendarmerie Nationale et de celle de l’actuelle Compagnie des Transports Aériens en Groupement des Transports Aériens, avec comme composante une Compagnie spéciale de deux escadrons et de la création de Brigades Territoriales dans les localités de Ouinzindougou, Dialacorodji, Safo, Moribabougou Droit, Sénou, Mountougoula, N’Golobougou et Sanankoroba.

S’y ajoute la mise en place de Pelotons d’Intervention de la Gendarmerie Nationale dans les régions de Sikasso, Mopti et Gao, ce qui permettra à son service d’être en posture d’anticiper les éventuels actes terroristes au niveau des régions, plutôt que d’attendre sans cesse l’arrivée probable d’appuis venant de loin.

Sans oublier la création de la Compagnie de Gendarmerie de la Rive Droite de Bamako, qui prendra en charge toutes les Brigades situées de ce côté. La proposition a été déjà faite à l’Etat, qui n’a pas posé de problème, a expliqué le Colonel Major Sidibé.

Il a par ailleurs noté que son service avait jugé utile de développer une ceinture de sécurité autour de Bamako, un rideau qui va rassurer les populations, les partenaires et les investisseurs. Le Directeur National de la Gendarmerie confiera que ce que son service a comme projets est soutenu par une Stratégie qui va se traduire en Plan opérationnel et être exécutée et partagée par l’ensemble des forces de sécurité, sous l’œil vigilant du ministre en charge de la Sécurité et de la Protection Civile, avec l’appui discret de son homologue de la Défense et des Anciens Combattants.

Quel plan pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs? Le Colonel Major répondra ainsi: «je ne vais pas jouer à l’autosatisfaction. Nous avons fait l’état des lieux des Forces armées et de sécurité et cela a fait l’objet d’identification des besoins et des programmes allant dans le sens de la réalisation. Il y aura des moyens non seulement pour l’amélioration des conditions de vie des hommes, mais aussi de celles de leur travail».

La Gendarmerie est une composante des forces armées qui travaille avec d’autres composantes relevant du ministère de la Sécurité. Tous les problèmes ont été bien identifiés et sont en cours de traitement. Concernant l’’intérieur du pays, singulièrement Tenenkou, le Colonel Major martèlera que, que ce soit à Kidal, Tenenkou ou Bamako, ce que le Mali vit est globalement partagé par tout le monde.

A l’intérieur, il a été proposé des créations d’unités et les plus localités prioritaires ont été ciblées. Ainsi, il y aura la création très prochaine de Légions de Gendarmerie à Kayes et à Nioro et la 4ème région de la gendarmerie sera celle de Tombouctou. La 5ème région sera celle de Gao, avec comme Légions Gao, Ménaka et Kidal. Dans chacune de ces régions et à l’intérieur des Légions qui les couvrent, il a été prévu des créations et des réalisations, a laissé conclu le Directeur National de la Gendarmerie du Mali.

Adama Bamba

Source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *