RÉVOLTES DU FRONT POPULAIRE DE LA VIE CHÈRE AU MALI : UN « SIT-IN » DEVANT LE MARCHE DE KALABAN COURA POUR DÉNONCER L’AUGMENTATION DES PRIX DES DENRÉES

Le constat est réel, depuis quelques jours, les prix des denrées alimentaires ont progressivement augmenté sur les marchés de Bamako et ses alentours. Suite à cette augmentation, le Front populaire contre la vie chère (FPCVR) a ainsi décidé d’organiser, le samedi 27 février 2021 un « sit-in » devant le marché de Kalaban Coura, en vue de manifester contre cette hausse de prix qui intervient dans une période dure pour les populations maliennes qui subissent les conséquences de la pandémie et la crise multiforme qui asperge le pays.

Une miche de pain  qui  était vendue à 250 FCFA est maintenant vendue à 300 FCFA, voire même 350 FCFA. Au même moment, le litre d’huile est passé de 900 à 1000 F CFA (voir 1 100 FCFA par endroits) ; et un Kilogramme de viande précédemment cédé à 2 250 FCFA revient à 2 500 FCFA à la ménagère. D’après un vendeur de   viande, Dramane Diarra : «  A vrai dire la viande est chère on la prend  à 2250 FCFA et on la revend à 2400 FCFA. A mon avis il faut que les autorités en charge cherchent un moyen pour faciliter la viande ;  surtout à l’approche du carême ça ne sera pas facile ».

Dans le même contexte (…)

GAOUSSOU TANGARA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.