Rétrospective : Quelques grandes dates du Mali contemporain (4e partie)

1er septembre 2012 : Consolidation par les islamistes de leurs positions dans le Nord. Ils prennent le contrôle de la ville de Douentza, dans la région de Mopti.

histoire date passe

4 septembre 2012 : Réclamation par le président de la Transition Dioncounda Traoré d’une intervention des forces militaires d’Afrique de l’Ouest pour reconquérir le Nord.

11 décembre 2012 : Démission du Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, suite à son arrestation par des soldats de l’ex-junte militaire.

20 décembre 2012 : Feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU dans le cadre de la résolution 2085, autorisant le déploiement par étapes de la Misma (Mission internationale de soutien au Mali), réclamé par le Mali et approuvé par la Cédéao.

10 janvier 2013 : Début de l’offensive des islamistes vers le sud du pays. Quelques 1 200 combattants islamistes s’emparent de Konna, menaçant de continuer leur offensive vers le Sud. C’est alors que le président Traoré sollicite l’aide militaire de la France. L’ONU demande un « déploiement rapide » de la force internationale devant la « grave détérioration de la situation ».

11 janvier 2013 : Lancement de l’intervention militaire française dans le cadre d’une opération baptisée « Serval ». Avec le soutien de la France, l’armée malienne lance une contre-offensive de grande envergure et réussit à reprendre aux insurgés islamistes le contrôle de Konna (le 18 janvier), Diabali et Douentza (le 21 janvier), Gao (le 26 janvier), Tombouctou (le 30 janvier).

16 janvier 2013 : Répercussions en Algérie où des islamistes attaquent une installation gazière (In Amenas), affirmant agir « en réaction à l’ingérence de l’Algérie » qui a autorisé l’aviation française à survoler son territoire. Les forces algériennes mènent l’assaut. Bilan : 37 otages étrangers et 29 jihadistes tués.

18 janvier 2013 : Début du déploiement des premiers contingents de la Misma.

29 janvier 2013 : Ouverture de la conférence de donateurs internationaux à Addis-Abeba : au total, 455 millions de dollars sont promis, principalement pour financer l’opération militaire.

02 février 2013 : Visite du président français, François Hollande, à Bamako et Tombouctou.

02 avril 2013 : Début de la formation des soldats maliens par des instructeurs militaires européens. Objectif : restructurer l’armée malienne.

27 mai 2013 : Le premier tour de la présidentielle est fixé au 28 juillet sur tout le territoire malien, y compris dans le Nord.

18 juin 2013 : Signature à Ouagadougou d’un « accord préliminaire à l’élection présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali » entre les autorités de transition et les rebelles touaregs.

01 juillet 2013 : Installation de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) composée de 12 600 casques bleus chargés de stabiliser le Nord.

Source RFI

 

Youssouf Sissoko

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.