Retour de la paix au Mali; Les femmes du Mandé s’impliquent

Faire comprendre aux femmes du Mandé, les contenus de l’accord d’Alger a été l’objet de la rencontre qui a eu lieu au centre Awa Keita dans la salle du CNDIF vendredi 26 janvier dernier. Organisée par la CAFO, la rencontre était présidée par la Ministre de la femme, de l’enfant et de la famille Madame Traoré Oumou Touré. Toutes les sensibilités du Mandé ont affiché complet.

Dans son allocution, Madame Diallo Mama Diarra a placé l’événement dans son contexte qui est d’impliquer,  la gent féminine dans la résolution de la crise malienne. Avant d’ajouter, le visage plein d’espoir,  que ce haut lieu  du donner et du recevoir permettra aux femmes de s’impliquer désormais pour que le Mali retrouve le chemin de la paix.  Aussi sans langue de bois, elle a indiqué que  la cohésion sociale au Mali ne peut aller sans l’implication de toutes les femmes du Mali.  Elle n’a pas manqué de saluer les femmes du Mandé qui ont bien voulu faire le déplacement : «  vous femmes du Mandé en faisant le déplacement vous avez honoré le Mali, vous avez répondu à l’appel de Madame le Ministre de la femme, de l’enfant et de la famille, hommage à vous », a-t-elle lancé.

Le représentant des chefs de village du Mandé    Salim Keita    n’est pas allé de main morte pour indiquer que : «  Si nous avons fait le déplacement  c’est dans le cadre de la concorde et de la cohésion qui existe entre tous les fils du Mandé ». Avant de souligner sous un tonnerre d’applaudissement que : « nous portons à votre connaissance que les femmes du Mandé sont bien décidées à soutenir la paix car elles sont heureuses aujourd’hui parce que lors d’un festival organisé regroupant toutes les régions du Mali, des décortiqueuses ont été remises aux femmes, des jeunes ont été formés, certains ont  même été  au Burkina Faso ». Salim Keita a souhaité que tous les Mali fassent bloc derrière le président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita  pour que le Mali retrouve le chemin de la paix.

Dans un   français et un bambara clair comme l’eau de roche, la première responsable   du département  Traoré Oumou Touré a salué toutes les femmes du Mandé qui a-t-elle dit ont compris l’enjeu du moment. Aussi, elle n’a pas manqué de rendre hommage aux chasseurs et aux dignitaires religieux  du grand Mandé qui ont compris l’opportunité qu’une femme émancipée peut apporter.   Pour  Traoré Oumou Touré il ne peut y avoir de paix sans l’implication des femmes car a-t-elle soulignée c’est  bien elles qui peuvent faire pression sur les enfants pour qu’ils reviennent à des meilleurs sentiments.  Pour elle  désormais les femmes ne doivent plus se contenter de danser et de chanter mais elles doivent être des décideurs en se présentant aux compétitions électorales.

Badou S. Koba  

SourceLe Carrefour

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *