RESTRICTION DES LIBERTÉS DE BAH N’DAW ET MOCTAR OUANE : LEUR AVOCAT ME MAMADOU ISMAÏLA KONATE « MET PERSONNELLEMENT EN CAUSE LE COLONEL ASSIMI GOITA »

L’ancien Président de la Transition, Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane sont privés de leur liberté depuis le coup d’État du lundi 24 mai dernier. De plus en plus des voix s’élèvent pour exiger leur libération. Ne voyant pas la situation se décanter, les deux (02) personnalités ont engagé un avocat, Me Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la justice et garde des sceaux, pour prendre leur défense.

Ce la va bientôt faire deux (02) mois que les autorités de la Transition retiennent l’ancien président de la Transition  Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane en résidence surveillée. Malgré la demande de leur liberté par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH), la Coalition Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et l’Association Malienne des Procureurs et Poursuivants (AMPP), les deux (02) personnalités sont toujours détenues en résidence surveillée.

Malgré que le premier Ministre Choguel Maïga ait mentionné des raisons de sécurité, aucun motif juridique ne justifie cette privation arbitraire  de leur liberté. Face donc à cette injustice, les deux (02) personnalités ont décidé d’engager un avocat. C’est désormais l’ancien ministre de la justice, Me Mamadou Ismaïla Konaté qui prend la défense de Bah N’Daw et de Moctar Ouane.

Aussitôt engagé, voilà l’avocat passer à la vitesse supérieure. En effet, s’etant exprimé sur la question, Me Mamadou Ismaïla Konaté menace de poursuivre le Colonel Assimi Goïta   devant la Cour de Justice de la (…)

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.