Renforcement des capacités des jeunes leaders au Mali : l’accompagnement indéfectible du NDI

Le National Democratic Institute (NDI), fidèle à ses engagements, a décidé d’initier une session de formation à l’endroit des jeunes leaders des partis politiques. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu hier lundi 27 octobre à l’hôtel Mandé de Bamako. C’était en présence du directeur résidant du NDI au Mali, Dr Badié Hima, de Bengaly Guindo, président du réseau des jeunes des partis politiques et de plusieurs responsables de partis politiques.

national democratic institute ndi femme partis politique mali

Cette session de formation qui est prévue du 27 au 31 octobre a pour objectif   général de soutenir l’engagement pacifique de la jeunesse dans les processus politiques au Mali, de contribuer à l’émergence politique des jeunes au niveau de leurs formations politiques tant au niveau local que national.

De manière spécifique, elle permettra aux jeunes dirigeants des partis politiques de promouvoir une plus grande  responsabilité et réceptivité des partis politiques et du gouvernement sur les préoccupations des jeunes, de renforcer les capacités des jeunes dirigeants des partis politiques afin de leur permettre de participer efficacement aux élections régionales et communales de 2015,comme mobilisateurs, candidats, membres d’équipes de campagne, etc.

Pour Dr Badié Hima, directeur résidant du NDI, à Bamako, le milieu politique a toujours été investi par la jeunesse dans le but de contribuer à la construction citoyenne de la nation et au développement harmonieux et apaisé du pays.

Pour  celà, les jeunes leaders politiques sont en droit d’être accompagnés  par les partis politiques, les institutions de la République et les partenaires qui œuvrent  pour le renforcement de la démocratie et l’état de droit. Selon lui, la jeunesse politique malienne mérite un traitement préférentiel en termes de renforcement de capacités, de positionnement sur les listes de candidature  et même au niveau des centres de prise de décisions.

Pour Dr Hima, l’espoir est permis aujourd’hui car, au niveau  des partis politiques et  des institutions de la République du Mali, il ya des jeunes qui sont présidents des partis politiques, des  jeunes députés, des jeunes ministres et même un jeune Premier ministre.

A l’en croire, la présente académie est la suite logique d’une série d’activités du programme « gagner avec les jeunes ».  Car le NDI n’est pas à sa première expérience d’académie puisque des académies de leadership des jeunes filles des partis politiques et des organisations de la société civile étaient organisées les mois de juin et de juillet derniers.

A ses dires, les difficultés de la jeunesse politique malienne sont en partie connues aujourd’hui par le NDI suite à une étude réalisée avec les partis  politiques. Une étude intitulée  « gagner avec les jeunes : opportunités pour un engagement politique pacifique des jeunes des partis politiques ».

Car, avec une jeunesse politique bien formée, bien outillée, la relève ne saurait être un problème. C’est pourquoi, il a conclu en indiquant qu’il est indispensable d’accompagner les jeunes dans leurs actions afin de les orienter et les préparer à pouvoir assumer leurs responsabilités présentes et futures.

Pour sa part, Bengaly Guindo, président du réseau des jeunes des partis politiques du Mali (RJPPM) a témoigné de l’importance  que le NDI accorde  à la jeunesse malienne. Selon lui, cela constitue pour eux un réconfort dans leur  conviction. En plus de la formation des jeunes leaders politiques  qui est une approche privilégiée pour renforcer la démocratie.

 

                                                                                                      Fatoumata Fofana

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.