Remise du prix des Cinq continents : BAMAKO, CAPITALE DE LA FRANCOPHONIE LITTERAIRE

La remise du prix des Cinq continents de l’année 2015 se tiendra à Bamako du 22 au 24 novembre prochains. La cérémonie aura lieu, lors d’une soirée de gala, prévue le 22 novembre au Centre international de conférences de Bamako (CICB) en présence de la secrétaire générale de la Francophonie, Michaelle Jean, et du représentant de l’UNESCO, le ministre haïtien de la Culture. L’événement sera placé sous la présidence de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme.

Michaëlle Jean secretaire generale Organisation internationale Francophonie oif langue francaiseLa remise surviendra dans le cadre du 10è anniversaire de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée à l’UNESCO en 2005. Plusieurs activités artistiques et culturelles sont au programme. En marge de l’événement, l’OIF organisera des ateliers d’écriture et des rencontres littéraires.
Le prix des Cinq continents de la francophonie a été crée en 2001 par l’Organisation internationale de la francophonie. Il consacre un texte de fiction narratif (roman, récit, nouvelles) d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française. Le prix accueille tous auteurs d’expression française quelle que soit sa maturité littéraire et met en valeur l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française sur les cinq continents.
La sélection des ouvrages est effectuée par cinq comités composés d’un jury présidé par Jean-Marie Gustave Le Clézio (Maurice), prix Nobel de littérature. Le prestigieux jury international désignera le lauréat dans la troisième semaine du mois de novembre 2015 à Bamako. En plus de la dotation de 10 000 euros, le lauréat bénéficie d’un accompagnement promotionnel pendant toute une année. L’OIF assurera sa participation à des rencontres littéraires, foires et salons internationaux identifiés de commun accord avec le nouveau lauréat.
Pour cette édition, 130 œuvres étaient présentées pour le concours. Dix dossiers ont été sélectionnés : « Le bout du monde est une fenêtre » de Emmelie Prophète, (Haïti), « Le testament de Bismarck » de In Koli Jean Bofané (RDC), « Danser les ombres » de Laurent Gaude (France), « L’Inondation » de Raluca Antonescu (Roumanie-Suisse), « Les fils du jour » de Yahia Belaskri (Algérie), « Le Tao du tagueur » de Serge Ouaknine (Canada-Québec) ; « Terre ceinte » de Mohamed Mbougar Sarr (Sénégal), « Traité de peaux » de Catherine Harton (Canada-Québec); « La Trinité bantoue » de Max Lobe (Cameroun) ; « Le voyage d’Octavio » de Miguel Bonnefoy (Venezuela-France).
Dans ce lot figurent de grands écrivains comme Emmelie Prophète, poète, romancière, journaliste et directrice de la Bibliothèque nationale d’Haïti. Elle a publié chez Mémoire d’encrier « Le testament des solitudes », qui lui a valu le Grand prix littéraire de l’Association des écrivains de langue française en 2009. « Le Testament de Bismarck » de Jean Bofane est lauréat du Grand prix du Roman Métis 2014. Ses ouvrages ont été traduits aux USA, en Allemagne, au Brésil, en Corée, en Slovénie. Tous deux sont pressentis pour enlever le prestigieux prix des Cinq continents de l’année 2015. Mais, un outsider pourrait le leur souffler.
A. SOW

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *