Promotion des personnes handicapées : UN GRAND FESTIVAL ATTENDU A BAMAKO

Notre pays abritera du 1er au 4 décembre prochains la première édition d’un festival culturel international des personnes handicapées baptisé « Handifestival ». L’annonce a été faite hier au cours d’une conférence de presse animée par l’Ensemble national artistique et culturel des personnes handicapées du Mali (ENACPHM), initiateur de l’événement.

handicape chaise roulante bamako mali
Première du genre, la manifestation a choisi le thème : « Vers une société inclusive : Rôle des artistes et acteurs culturels africains dans la recherche de la paix et la réconciliation nationale au Mali ». La démarche, selon le président de l’ENACPHM Bourama Traoré, vise à briser les tabous et permettre l’intégration socioéconomique des personnes handicapées à travers la culture.
La date du festival n’a pas été choisie au hasard. En effet, le jour de l’ouverture coïncide à la fois avec la Journée mondiale de lutte contre le sida (le 1er décembre) et la Journée internationale des personnes handicapées.
Lors de ce rendez-vous culturel qui se tiendra au palais de la Culture, des groupes musicaux venus de Burkina Faso, du Bénin, du Niger, du Sénégal et de France vont se produire. Le programme proposé par les organisateurs est alléchant : soirées musicales, expositions sur les savoir-faire des personnes handicapées, spectacles de danse et de théâtre, défilés de mode, projection de films.
Les organisateurs expliquent vouloir mettre à profit cette initiative pour assurer la promotion et l’insertion socio-économique et culturelle des personnes handicapées. Bourama Traoré et ses camarades espèrent une mobilisation totale des autorités administratives, politiques et des bonnes volontés pour le financement du budget d’organisation estimé à 47,7 millions de Fcfa. Or, selon le patron de l’ENACPHM, les sponsors se font toujours désirer. D’où son appel pressant à leur endroit.
En justifiant le choix du thème de cette première édition du festival, le conférencier dira que l’organisation qu’il dirige entend ainsi apporter sa contribution à travers l’art et la musique, au grand chantier de la paix et de la réconciliation nationale, avec à l’affiche la diffusion de messages de paix et de réconciliation des cœurs et des esprits. Par ailleurs, l’organisation du festival s’insère dans la campagne de vulgarisation de la convention internationale sur les droits des personnes handicapées.
« Handifestival » est présenté comme un espace de fraternité, de convivialité et d’échange d’expériences artistiques, une plateforme citoyenne et un plaidoyer pour la prise en compte des préoccupations des personnes handicapées en termes d’insertion socioprofessionnelle et d’accessibilité aux services sociaux de base.
Afin de donner une grande dynamique à ce rendez-vous de l’art et du handicap, Bourama Traoré a demandé un effort collectif du monde de la culture et de la presse nationale et internationale.
M. A. TRAORE

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *