Promotion de la femme: le budget programme 2017 validé

Le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme SANGARE Oumou BAH, a présidé, hier jeudi, les travaux de l’atelier de validation interne du budget programme 2017 des structures relevant de son département, au Centre Aoua KEÏTA.

Mme SANGARE Oumou BAH ministre Promotion femme enfant famille conference reunion

Ces travaux qui prennent fin ce vendredi ont regroupé, depuis hier, les directeurs des services centraux ; les membres du cabinet et du secrétariat général ; les directeurs des services rattachés et EPA du département, les représentants de la direction générale du budget ; le délégué du contrôle financier auprès du département, etc.
Pendant ces deux jours, il s’agissait pour les participants de procéder à la prévision des différents budgets programme 2017 du département et de procéder à la compilation et de faire la synthèse du document, etc.
Selon les initiateurs de cette rencontre, le gouvernement du Mali en rapport avec les PTF a mis en place un système de suivi-évaluation des projets/programmes et des projets sectoriels basé sur l’organisation des revues. C’est ainsi qu’ils organisent chaque année au niveau des départements ministériels plusieurs types de prévisions, dont les prévisions des budgets programment.
Elles ont pour objet, le suivi et l’exécution des politiques de développement. Le budget s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs et des mesures énoncées dans le cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable.
Il s’agit de traduire ces objectifs dans les différents documents budgétaires, notamment les cadres de dépenses à moyen terme et les budgets programmes pour assurer les conditions propices à leur réalisation.
La revue du CSCRP se tient une fois par an, les conclusions et les recommandations y afférentes alimentent le processus de préparation de la loi des finances. Les difficultés engendrées par la tenue d’une multitude de prévisions ont amené le gouvernement et ses partenaires à réfléchir sur la mise en œuvre d’un dispositif appelé « Calendrier harmonisé ».
De même, le gouvernement a entrepris la réalisation d’une étude relative à la mise en place d’un dispositif harmonisé et dont les conclusions ont été entérinées par le conseil des ministres du 21 décembre 2011.
C’est ainsi que le ministre de l’Économie et des finances, par lettre circulaire n° 002558 MEF/SG du 2 juin 2010, a fourni à ensemble des départements ministériels une note d’orientation contenant le canevas et le calendrier relatifs à la tenue du processus.
Mme SANGARE Oumou BAH a souligné que le présent atelier rentre dans le cadre de la réforme budgétaire engagée par le gouvernement, depuis environs 10 ans et l’amélioration de la gestion des finances publiques, à travers notamment, une budgétisation rationnelle des dépenses dans un cadre logique de résultats.
« C’est un processus qui permet de lier les activités aux résultats avec des indicateurs susceptibles de mesurer le degré d’atteinte des objectifs fixés par chaque département », a-t-elle dit.
Elle a insisté sur la nécessité de l’alignement des programmations avec les différentes politiques et programmes du ministère.
S’adressant à l’ensemble des cadres du département, Mme BAH a reconnu des acquis importants dans la réalisation des objectifs assignés au département. Cependant, a-t-elle fait savoir, des défis majeurs restent encore à relever tels : la poursuite de la mise en œuvre des documents de politique et leur plan d’action et les chantiers ouverts non achevés, dont la valeur ajoutée sera profitable pour tout le peuple malien, à travers la promotion de la femme.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *