Projet Kabala: tous les blocages enfin levés

Le ministre de l’Énergie et de l’eau, Sambou WAGUE, a visité, hier mercredi 17 octobre, les installations du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala pour constater l’état d’avancement des travaux. Le ministre et sa délégation, sous la conduite des responsables de la mission de contrôle et du groupement d’entreprises chargées de l’exécution des travaux, ont visité tour à tour la station de pompage de Kabala ; le chantier de la Cité universitaire ; les réservoirs de Baco-Djicoroni Golf et le chantier des réservoirs lot entreprise ‘’RC construction’’ dans la localité de Sikoroni.

À la fin de la visite, le ministre a rassuré que tout sera mis en œuvre pour respecter le délai, après la résolution des problèmes qui avaient retardé certains chantiers.
Au niveau de tous les chantiers visités, le ministre de l’Énergie et de l’eau a largement échangé avec les responsables des entreprises chargées de l’exécution des travaux ainsi que les responsables du bureau de contrôle. Ceux-ci ont présenté de long en large les différentes installations du projet et le déroulement des travaux.
Le Coordinateur général du projet, Bakary COULIBALY, a affirmé que le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala était l’un des gros ouvrages de la sous-région. Selon lui, le taux d’exécution des travaux envoisine les 80 %.
« Les tests industriels sont prévus pour la fin du mois de décembre. Nous avons commencé par étudier la faisabilité, cherché les financements et en 2015 les premiers marchés de travaux ont été signés. Les travaux au niveau de la prise sont à 90 % de réalisation. Le lot 3, qui consiste à ramener l’eau à Baco-Djicoroni dans les deux réservoirs de 10 millions de litres chacun, est exécuté à 99 %. Aujourd’hui, l’on peut dire que le projet d’adduction d’eau potable de Kabala est une réalité », a rassuré Bakary COULIBALY.
Après avoir visité tous les ouvrages prévus dans le schéma directeur de l’adduction d’eau potable de Kabala, le ministre de l’Énergie et de l’eau, Sambou WAGUE, a déclaré que ce projet gigantesque a pour ambition de fournir, dans un bref délai, 144 millions de litres d’eau par jour aux populations de Bamako à partir du mois de janvier 2019. Il a précisé qu’à l’horizon 2030, il est prévu la production de 530 millions de litres d’eau par jour.
« Ce projet s’étend sur quatre phases et chaque phase comporte plusieurs lots. J’ai constaté que certains chantiers avancent normalement, même si des petits problèmes ont retardé d’autres chantiers », a souligné le ministre WAGUE.
Il a rappelé que certains travaux financés par la Banque mondiale avaient connu un blocage suite à une demande de l’institution financière qui avait écrit en demandant au département de prendre certaines dispositions quant au dédommagement de certaines propriétés touchées par les travaux.
« À mon arrivé, j’ai pris attache avec mon homologue chargé de l’Économie et des finances qui a mis les fonds à disposition. Toutes les dispositions sont prises pour dédommager les victimes et les travaux se poursuives normalement », a affirmé le ministre.
Il a, par ailleurs, noté qu’au niveau des travaux financés par la BAD un retard a été accusé également suite à un différend entre l’entreprise et le bureau de contrôle. Aujourd’hui, assure le ministre, ce problème est aussi résolu. M. Sambou WAGUE a informé que lors d’une réunion tenue, le vendredi passé, il a été demandé à l’entreprise de fournir un plan de rattrapage pour exécuter les travaux conformément au délai établi.
Répondant aux préoccupations sur le respect du délai, le ministre a affirmé qu’après la résolution des problèmes qui retardaient le chantier, tout sera mis en œuvre pour fournir de l’eau à la population. Pour lui, avec le plan de rattrapage mis en place, le retard accusé sera corrigé.

PAR MODIBO KONE

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *