Procès Karim Kéita contre les journalistes Mamadou Diadié Sacko et Adama Dramé : L’audience sur le fond fixée au 3 juillet

Le président du tribunal de la commune 3 de Bamako a fixé au 3 juillet prochain l’audience au cours de laquelle sera jugé au fond le dossier opposant le député Karim Kéita, non moins fils du président de la République du Mali, aux journalistes Mamadou Diadié Sacko (Saxe), promoteur de la Radio Futurs Médias, et Adama Dramé, directeur de publication de l’Hebdomadaire «Le Sphinx» poursuivis pour «délit de presse.» Cette décision a été prise hier,  mardi 25 juin 2019, lors d’une audience de consignation. Au cours de cette première audience, la partie plaignante doit payer la somme de 100 000 FCFA en guise de consignation. Les journalistes et sympathisants des journalistes Mamadou Dadie Sacko dit Saxe et Adama Dramé ont fait massivement le déplacement au tribunal de la commune 3.

Au sortir de l’audience, les avocats des différentes parties ont donné leurs impressions. Selon Me Allassane Diop, l’un des avocats des journalistes, il est confiant : « Les gens doivent savoir que ce n’est pas le procès Birama Touré, mais plutôt un procès de diffamation. Selon le plaignant, les deux journalistes ont donné des informations non avérées sur l’affaire Birama Touré. Et pourtant des tribunaux ont été saisis, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, sur la dite affaire. Pour parler de diffamation, il faut que l’affaire soit d’abord jugée afin qu’on sache ce qui s’est passé. Le disparu n’est pas encore retrouvé. Depuis 2016 personne n’a été entendu sur l’affaire de sa disparition. Et on ne veut pas que la presse en parle. Cela n’est pas normal. Nous sommes en démocratie, on doit laisser la presse faire son travail. Karim Kéita doit se calmer, il doit laisser la presse faire son travail… »

Pour Me Mamadou Diarra, l’avocat de Karim Kéïta, aujourd’hui, c’était l’audience de consignation, le tribunal a fixé la consignation à 100 000 FCFA et le dossier au fond sera examiné le 3 juillet.

Karim Kéïta, le « fiston national »,  comme aime l’appeler la presse nationale, a été plusieurs fois cité par des journaux maliens(Le PAYS, Le SPHINX) et un journal français (l’Express) dans l’affaire de la disparition mystérieuse, il y a de cela plus de quatre ans,  du journaliste malien Birama Touré. En effet, Birama Touré, anciennement journaliste au journal Le Sphinx, a été déclaré disparu par sa famille depuis le vendredi 29 janvier 2016. A l’annonce de sa disparition les associations de presse, les journalistes, se sont mobilisés pour le retrouver. Malgré l’ouverture d’une enquête, qui avance à pas de tortue, et la mobilisation de ses confrères pour le retrouver, Birama Touré reste toujours introuvable.

M.K. Diakité

 

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *