Prix Djondjon Tabaga : la 1ère édition lancée

L’hôtel de l’Amitié a servi de cadre à la cérémonie de remise des prix dénommée «Djondjon Tabaga » qui signifie littéralement celui qui a gagné le trophée récompense à titre symbolique des Hommes et des Femmes qui se sont distingués dans leurs secteurs d’activité. Cette première édition est placée sous le signe de «la paix, de la consolidation des acquis » C’est une initiative de Kodumani-communication.

Prenant la parole, le DG de Kodoumani-Multiservice, Daouda Kanté, après ses mots de bienvenue et de remerciement, dira qu’aucune jeunesse ne peut se développer, et prendre le relai comme il faut, sans avoir des modèles qui les serviront de référence. C’est dans ce contexte qu’ils ont décidé de mettre en lumière un certain nombre de personnalités dont la plupart sont méconnues du grand public. Ce sont des héros dans leurs domaines, des exemples  à suivre, des vrais patriotes, qui se sont donnés corps et âmes à leur travail qui ont fait leurs carrières professionnelles jusqu’ici, à primer l’intérêt supérieur de la nation, notre cher Maliba,  aux détriments des leurs.

Ces hommes et femmes sont issus des secteurs d’activités différents notamment : l’agriculture, la santé, les institutions financières étatiques, le corps diplomatique à travers les consulats, la création d’entreprise, la création d’emploi, l’éducation et enfin la communication.

Pourquoi célébrer nos personnalités ?

La réponse à cette question est simple. «Nous sommes partis du constat que dans nos sociétés africaines, nous passons très souvent sous silence les réussites sociales, les découvertes, les grandes décisions qui ont changé drastiquement de façon positive nos vies, les grands exploits de nos personnalités et très souvent sans motif valable».

Or pour lui, c’est tout à fait le contraire qui devrait se produire car ce sont ces hommes et femmes qui sont  nos modèles, les exemples à suivre et des personnes à imiter dans ce qu’ils font.

A ses dires, ce sont ces valeureux et courageux citoyens qui ont fait et qui continuent de faire la fierté de notre pays car, ce sont eux qui travaillent dans l’ombre sans relâche pour que le Mali puisse demeurer dans la course vers le développement.

Dans les pays développés, les  modèles de réussites sociales sont célébrées souvent sacralisés pour encourager ceux qui n’y croient plus, afin de pousser leurs semblables à faire plus. Donc, une course à l’excellence.

Selon lui, le « Djondjon Tabaga » qui signifie littéralement celui qui a gagné le trophée récompense à titre symbolique des hommes et des femmes qui se sont distinguée dans leurs secteurs d’activité. Loin de nous l’idée de prétendre qu’ils sont les meilleurs mais qu’ils font partie des meilleurs et des exemples à suivre. «Nos choix pourront être discutables sur le plan éthique, mais le plus important pour nous était de faire en sorte qu’ils soient les plus justes que possible ».

La fin de la cérémonie a été marquée par la remise des prix aux lauréats, ils étaient au nombre de 8.

A noter qu’un trophée spécial a été décerné au président de la République Ibrahim Boubacar Kéita (IBK).

Gaoussou Kanté

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *