Prévenir les accidents de la circulation routière : un ministre dans une équipe de patrouille spéciale

A travers une patrouille spéciale dans la nuit du 31 décembre appelée Saint sylvestre, le ministère de l’Equipement et des Transports, en étroite collaboration avec l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser), a voulu sensibiliser les usagers de la route sur les avantages du port des casques et prévenir les accidents par le contrôle alcoolémique.

Agence nationale sécurité routière Anaser sensibilisation port casques

Le 31 décembre, appelé la fête de Saint Sylvestre, est un jour qui marque la fin de l’’année et le début d’une autre. C’est pourquoi, Cette nuit est célébrée à l’échelle planétaire dans une ambiance festive et grandiose. Généralement, elle rhume avec des accidents à cause, notamment, de la densité de la circulation. Pour prévenir ce phénomène, le Ministre de l’Equipement et des Transports, Abdoulaye Koumaré, accompagné de la Directrice générale de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser), Mme Assa Sylla, du Commissaire adjoint de la Compagnie de la circulation routière (CCR), Idrissa Sangaré et une importante délégation, a sillonné, dans la nuit du 31 décembre 2013 au 1er janvier 2014, la ville de Bamako. Il s’agissait de prodiguer des sages conseils et faire appliquer certaines mesures de précaution aux usagers de la route afin d’éviter les accidents de la circulation.

A 22 heures, la Délégation mixte a pris départ du siège de l’Anaser pour sillonner plusieurs points stratégiques de la capitale. Dans toutes les six communes du district de Bamako, les points chauds ont été visités.

Ainsi, en en Commune V, le Ministre Abdoulaye Koumaré et sa Délégation  se sont rendus au carrefour du palais de la culture où leur passage a été fortement marqué l’attention du public. A la gare routière de Sogoniko, en CVI, leur présence fut accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. Au Rond point du commissariat de police 3ème arrondissement, en Commune II tout comme à Banconi, en  Commune I et au pont Woyowayanko, en CIV, les impressions sont de même concernant cette initiative à perpétuer. Partout, aux carrefours et ronds points stratégiques, la Délégation mixte a été reçue par les policiers qui y étaient en fonction.

En dehors du symbolisme, la délégation ont soumis certains usagers suspects à des cas de contrôle alcoolémique et a procédé à la remise à d’autres des casques aux motocyclistes. A chaque arrêt, le ministre et sa délégation ont profité l’occasion pour prodiguer des sages conseils et sensibiliser les usagers sur le code de la route. Ils ont été aidés dans ce travail par les membres de l’association pour la sécurité routière présents, eux aussi pour des mêmes motifs, à ces différents carrefours.

Pour le ministre de l’Equipement et des Transports, Abdoulaye Koumaré, cette sortie vise à sensibiliser les concitoyens afin d’éviter que  cette nuit du 31 décembre devienne une source de cauchemar et de dégâts matériels inutile.

C’est par cette approche pratique que le Ministre Koumaré a interpellé les usagers afin que chacun adopte des mesures de sécurité adéquates pour réduire le nombre d’accidents de la circulation au plus bas du minimum. A tous ses passages, il a, au nom du président de la République et de son gouvernement, souhaité bonne et heureuse année 2014 à tous les usagers de la route.

Quant à la Directrice Générale  de l’Anaser, Mme Assa Sylla, la fête de la Saint Sylvestre est un moment où la circulation est intense. C’est, donc, une meilleure occasion de sensibiliser et d’inviter les populations à adopter un meilleur comportement sur les routes. Ce, à travers une explication du Code de la route et de l’importance du port de casques.

Notons que la patrouille s’est poursuivie jusqu’à une heures 30 minutes et aucun cas d’accident n’a été constaté.

 

Cependant, ajoutons que, selon des sources hospitalières, des cas d’accidents graves ont été déplorés. Comme il fallait s’y  attendre, il y a eu 51 cas plus ou moins graves enregistrés à travers l’Hôpital du Mali et à Gabriel Touré (contre 77 cas dans la nuit décembre 2012). Un léger mieux. C’est tant mieux pour nos bambocheurs!

 

Diango COULIBALY

Source: Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.