Pour cause de la pandémie coronavirus : Le Hajj 2020 aura lieu avec un nombre limité de pèlerins de toutes nationalités résidant en Arabie saoudite

Le Hajj 2020 aura lieu avec un nombre limité de pèlerins de toutes nationalités résidant en Arabie saoudite

Le ministère du Hajj et de la Umra a publié lundi dernier une déclaration concernant le Hajj : Compte tenu du fait que le coronavirus (Covid-19) s’est propagé dans plus de 180 pays à travers le monde, et que les décès liés au Covid-19 ont atteint près d’un demi-million pour plus de 7 millions de contaminations confirmées dans le monde, et conformément à ce qui a été souligné par le ministère saoudien de la Santé concernant les risques persistants résultant de cette pandémie et le manque de vaccins disponibles et de remède pour ceux qui ont été infectés par la Covid-19 dans le monde, et pour préserver la sécurité et la santé publique mondiale en particulier à la lumière de l’augmentation du nombre de cas dans la plupart des pays selon les rapports publiés par les organisations et les institutions sanitaires mondiales, et compte tenu des risques de propagation de la maladie et des infections lors des grands rassemblements où il est difficile de maintenir une distance sociale sûre entre les individus réunis,

Le Royaume d’Arabie saoudite, dont la priorité absolue est de toujours permettre aux pèlerins musulmans d’accomplir les rites du Hajj et de la Umra en toute sécurité et qui tient depuis le début de la pandémie à prendre toutes les mesures de précaution nécessaires pour protéger les visiteurs et les motamirines, en suspendant l’entrée des fidèles et en assurant la sécurité des motamirines déjà présents sur les lieux saints, laquelle décision a été approuvée par les organisations islamiques et internationales.

Et vu la persistance de la pandémie et des risques de propagation du coronavirus dans les espaces surpeuplés et les grands rassemblements, sa transmission entre les pays, et l’augmentation du nombre d’infections dans le monde, il a été décidé que le Hajj pour cette année (1441 H/2020) se tiendra, avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résidant déjà en Arabie saoudite.

Cette décision a été prise pour garantir que le Hajj soit exécuté de manière sûre du point de vue de la santé publique tout en observant les mesures préventives et les protocoles de distanciation sociale nécessaires pour protéger les êtres humains contre les risques associés à cette pandémie et conformément aux enseignements de l’islam qui appelle à préserver la vie des gens.

Le gouvernement du Serviteur des Deux Saintes Mosquées qui a l’honneur de servir des millions de pèlerins du Hajj et de la Umra confirme que cette décision découle de la priorité absolue qu’il accorde à la préservation de la sécurité des pèlerins sur son sol jusqu’à leur départ pour leur pays d’origine. Nous implorons Allah le Tout-Puissant de protéger tous les pays de cette pandémie et d’assurer à tous les humains, protection et sécurité.

(SPA)

 

Comptes de suspension de Hajj dans l’histoire islamique

nviron 40 fois dans l’histoire, le Hajj a été annulé ou le nombre de pèlerins était extrêmement bas selon la Fondation King Abdulaziz pour la recherche et les archives, et cette idée n’est pas aussi inédite que perçu.

Parmi les nombreux facteurs figuraient :

– Epidémies/maladies

– Tourmente politique

– Tourbillon économique

– Instabilité de la sécurité

– Conflits

– Activités des bandits et des raiders

Quelques années et événements où le Hajj a été suspendu ou interrompu :

  1. 251 AH/865 AD :

Ismail bin Yusuf Al-Alawi connu sous le nom d’Al Safak et ses forces ont mené une rébellion contre le califat Abbasside et ont massacré des milliers de pèlerins qui étaient réunis à la montagne Arafat près de la Makka, forçant l’annulation du Hajj.

  1. 317AH/ 930 AD :

L’événement le plus célèbre sans doute était quand une secte appelée Qaramitah qui considérait le Hajj comme un rituel païen dirigé par Abu Tahir Qaramitani a mené une attaque vicieuse contre la Makka pendant la saison du Hajj.

Selon les récits historiques, les Qaramitans ont massacré 30 000 pèlerins tout en chantant moqueusement des versets du Coran les enterrant dans leurs lieux sans se baigner ni s’écrouler ou prier de Janazah. Ils ont jeté 3000 corps dans le puits sacré de Zamzam et l’ont ensuite complètement détruits. Ils ont également volé la pierre noire de la Ka’ba et l’ont emmenée à leur base à l’est de l’Arabie saoudite appelée Hajr (Qatif moderne) pendant 22 ans. On dit que malheureusement pendant 10 ans après cet événement le hadj n’a pas été réalisé.

  1. 357 AH/968 AD :

On dit que cette année elle a été annulée à cause de la propagation de la maladie dite d’Al-Mashiri à Makkah, et à cause de cela les pèlerins sont morts, et leurs chameaux sont morts sur le chemin de la soif et seulement quelques-uns d’entre eux étaient arrivés à la Makkah.

  1. 1028 390 390 419 1000 419 419 1028

Le Hajj a été suspendu en raison des coûts élevés et de l’inflation extrême. Pour la même raison personne n’a fait le Hajj de l’Est et de l’Égypte en 419 AH.

  1. 492 AH/1099 AD :

Le Hajj n’a pas été réalisé en raison de la turbulence et du manque de sécurité qui ont frappé les musulmans dans tout leur grand État en raison du conflit rage entre eux, et pendant cinq ans avant la chute de Jérusalem aux mains des croisés.

  1. 654 AH/1256 AD :

Mis à part Hijaz, aucun autre pays n’a fait du Hajj pendant quatre ans en raison de conflits en cours.

  1. 1213 AH/1799 AD :

Les voyages au Hajj ont été arrêtés pendant la Révolution française en raison de l’insécurité des routes.

  1. 1246 AH/1831 AD :

Dans des comptes plus récents, un fléau venant de l’Inde s’est répandu et a causé la mort de trois quarts des pèlerins étonnants.

  1. ans 1252 AH à 1310 AH/1837 AD à 1892 AD :

Les épidémies se sont répandues pendant diverses années entre 1837 et 1892 AD et des milliers de personnes mouraient chaque jour. En 1871, ça a frappé Madinah. Cette épidémie connue sous le nom de choléra s’est répandue pendant la saison du Hajj, alors que les morts ont augmenté à Arafat et atteint un sommet à Mina.

  1. Année 1441 AH/2020 AD :

La pandémie de coronavirus (Covid-19) a entraîné la suspension des pèlerins internationaux exécutant le Hajj.

Source: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *