PORTRAIT : Abdoulaye Sanogo, toxicomane, raconte son calvaire

A 25 ans, Abdoulaye Sanogo, jeune étudiant, vit un véritable calvaire. A cause du cannabis, sa vie a complètement basculé. “Ma vie est un cauchemar. Je regrette d’avoir ambrassé le cannabis”, affirme-t-il. Portrait.

 

“La drogue n‘est pas bonne. Elle détruit l’homme et l’empêche d’être utile”. L’histoire du jeune Abdoulaye confirme parfaitement cet adage. Devenu consommateur de cannabis par simple curiosité, aujourd’hui Abdoulaye est un véritable accro. Il ne peut plus s’en passer.

Depuis cinq ans déjà, sa dépendance au cannabis ne fait que s’accroitre. Pourtant, jeune plutôt brillant à l’école, Abdoulaye faisait partie des meilleurs et ne consommait rien. C’est au grin qu’il a été tenté à cause de ses amis. Bien qu’il critiquait ceux-ci, il a fini par mordre à l’hameçon. Sa jeunesse et son envie ont fini par avoir le dessus sur ses principes. Après un premier clop, il y a pris goût. “ D’abord, c’était par simple curiosité de connaitre la sensation que mes amis ressentaient. J’ai donc voulu goûter au cannabis. Et voilà que mon cauchemar à commencer, ma tentation m’a conduit à ma destruction”, regrette-t-il. Il estime qu’au début, il percevait le cannabis comme moyen de développement de capacités intellectuelles et d’intelligence. Mais, reconnait-il, cela est faux. “Ca détruit”, dit-il.

“J’ai envie d’abandonner la drogue, de redevenir ce que j’étais avant. Le cannabis pourri ma vie. Si je ne fume pas, je deviens nerveux et mes relations avec mes proches deviennent compliquer”, explique-t-il, découragé. “Il a perdu beaucoup de poids à cause de cette drogue, au point qu’on ne le reconnait plus. Avant, il était aimable, toujours joyeux et très serviable. Aujourd’hui, il est devenu méconnaissable, même son teint s’est dégradé”, explique un proche d’Abdoulaye.

Aujourd’hui, Abdoulaye Sanogo, visiblement amaigri à cause de la drogue, fait des efforts pour s’en sortir et espère un jour pouvoir oublier cette épisode sombre de sa vie. Il conseille à ses cadets de ne jamais tenter la drogue, peu importe la situation.

Bintou Diarra (stagiaire)

30minutes

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *