Police des frontières : Le passeport biométrique “Hajj” délivré en 48 h

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a annoncé mercredi des mesures de facilitation du pèlerinage-2016. Elles consistent, entre autres, à confectionner le passeport biométrique pour un pèlerin 48 h après le dépôt de sa demande.

salif traore colonel ministre securite interieure protection civile discours

L’annonce a été faite au cours d’un point de presse animé par directeur de la police des frontières, le commissaire divisionnaire Youssouf Arby. Il avait à ses côtés le directeur des finances et matériels (DFM) du département, le commandant Mamadou Soukouna.

Pour les conférenciers, cette mesure résulte de la volonté du ministère de la Sécurité et de la Protection civile d’aider du mieux qu’il peut tous les acteurs impliqués dans l’organisation du pèlerinage.

“Nous sommes dans une période charnière dans organisation du pèlerinage. A cet effet, le département, de concert avec MSN (la société en charge de la fabrication du passeport) et d’autres départements impliqués dans l’organisation du Hajj, a initié des mesures nouvelles pour faciliter l’obtention du passeport pour les pèlerins. Les mesures visent essentiellement à raccourcir le délai d’obtention du passeport par les pèlerins sans jouer sur les 20 jours de délai déjà acquis pour l’obtention du passeport ordinaire. La société MSN s’est engagée à délivrer le passeport pour les pèlerins à J+48 h”, a expliqué Mamadou Soukouna, DFM du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Selon le commissaire divisionnaire Arby, une équipe de la police des frontières, est installé à la Maison du Hajj depuis le premier jour du début des opérations du pèlerinage pour l’enrôlement des pèlerins.

“Désormais dès que nous recevons les demandes de passeport de la Maison du Hajj, nous les acheminons aussitôt à la société MSN qui, en 48 h, nous délivre les passeports finis”, a-t-il dit. Et d’ajouter qu’une équipe du ministère de l’Administration territoriale est également installée à la Maison du Hajj pour recenser les pèlerins qui n’ont pas de carte Nina pour leurs numéros d’identification nationale, condition sine qua non pour l’obtention du passeport biométrique.

Maliki Diallo

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *