Plus de 16 000 personnes seront à l’abri des pénuries d’eau dans la Région de Gao

A la demande des autorités régionales et municipales de Gao, la MINUSMA a financé et lancé le 3 août 2022 la construction de 10 forages dans 10 communes des 4 cercles de la région de Gao au travers du Fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali.

Plus de 16 000 personnes dont près de 8 500 femmes seront à l’abri des problèmes d’accès à l’eau potable dans la région de Gao. Cette initiative a pu voir le jour grâce à une contribution du Royaume du Danemark au Fonds fiduciaire de la MINUSMA de plus de 272 000 000 de Francs CFA.

« Nous ressentons une grande joie de constater la pluralité des actions de la MINUSMA à travers ce projet. Je ne peux que la saluer en ce jour solennel de lancement des activités dans la région de Gao. Je donne l’assurance que les autorités politiques et administratives ne ménageront aucun effort pour apporter l’appui nécessaire à la réussite de ce projet » a rassuré Alhader Amadou Bella Maiga, Conseiller aux Affaires administratives, économiques et financières du Gouverneur de Gao.

Réduction des conflits liés à l’accès à l’eau

La réalisation de ces forages contribuera à rétablir un accès durable à l’eau potable en quantité suffisante pour les populations notamment les communautés les plus vulnérables affectées par la crise politico-sécuritaire tel que les déplacés internes de la région de Gao. « Avec le changement climatique, l’eau tend à devenir une denrée rare dans beaucoup de régions du monde et Gao ne fait pas exception. C’est bien la raison pour laquelle que la majorité des requêtes adressées au Bureau Régional de la MINUSMA ne concernent que des forages en vue de rendre disponible l’eau dont personne ne peut se passer dans ses besoins quotidiens » a souligné Mohamed El Amine SOUEF, Chef du Bureau Régional de la MINUSMA à Gao.

Ces forages permettront aussi d’abreuver le bétail des communautés autochtones mais aussi des transhumants tout en étant un facteur de réduction des violences communautaires liées à la disponibilité de l’eau. A cet égard, Ibrahim Paul Maiga, Chef du quartier de Sosso koira qui recevra un forage a rappelé « qu’en plus de la mise à disposition de l’eau pour la boisson, le forage renforce et consolide la cohésion sociale et le vivre ensemble ».

240 emplois temporaires générés

Pendant la réalisation des ouvrages, la main d’œuvre et l’expertise locales seront recrutées en priorité. Le projet créera 240 emplois temporaires dont 30% pour les femmes.

Les travaux de construction des 10 forages ont été lancés en marge d’une visite à Gao de partenaires techniques et financiers contributeurs au Fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité au Mali à savoir la Norvège, l’Allemagne, les Pays – Bas, le Royaume de Danemark et le Canada. S. E. Rolf Holmboe, Ambassadeur du Royaume de Danemark au Mali, s’est dit satisfait de « constater l’impact et l’importance du Fonds fiduciaire à travers ces projets » et de mieux appréhender « les besoins des populations de la région qui sont affectées par les problèmes sécuritaires ».

Exécuté par l’ONG NOVA Mali, le projet sera coordonné de manière collégiale avec les mairies, les communautés, les réfugiés et déplacés retournés, la Direction Régionale de l’Hydraulique (DRH) et la MINUSMA.

MINUSMA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.