‘‘Plus ça change, plus c’est pareil’’

Le changement de régime va-t-il donner naissance à un changement radical de comportement du Malien lambda vis-à-vis de l’autorité de l’État et d’un changement plus vertueux de la part des autorités envers les maigres ressources de l’État ? En tout cas, de l’avis du Malien sur les réseaux, plus ça change et plus c’est pareil. On casse et on brule le pays pour chasser un « dictateur assassin » et on applaudit et aide un autre à être pire que son prédécesseur. Quand est-ce que le changement va changer ? Voici le casse-tête chinois pour les Maliens dans les grins. Entre le policier corrompu qui rackette le citoyen corrupteur empoche volontiers 500-1000 FCFA à tous les coins de rue au vu et au su de tout le monde et ce même citoyen qui accepte de se laisser corrompre avec 2000-5000 FCFA par le politicien véreux qui puise dans les caisses de l’État qui est le plus coupable, n’est pas la question principale, mais qui doit accepter de changer ? Voici le débat, et toute la question interpellative…

 

Abdoulaye Koné : Le pouvoir a changé : Les Maliens doivent changer de comportement maintenant.
Allah kama, ne prenez plus 2 000 fcfa pour voter.

Boubacar Koumare : Oumar Bah, souvent les gens sautent le vrai mal pour aller à l’accessoire, je jure.
J’espère de tout cœur que la remise en cause lors de la transition sera générale et non superficielle. À défaut, certains vont tomber en syncope, je te le promets.

Oumar Bah : Vous avez tout à fait raison. J’admire votre pragmatisme.

Kader Touré : Faisons de sorte que cela ne soit plus possible au Mali, qu’un candidat ou parti débourse pour attirer les électeurs.

Youssouf Amadigué Togo : Le changement des non-décideurs ne nous mène nulle part. Les donneurs des 2000f qui ont été à l’école et ce sont eux qui savent les dangers de cette pratique, ils doivent être sévèrement punis.

Ansama Allaye Ati Sagara : Peine perdue homo… le cas de 2012 devrait nous servir d’exemple, mais hélas, le pauvre petit quotidien.
Je me demande si les Maliens doivent refuser de prendre de l’argent ou c’est plutôt les politiciens qui doivent arrêter de donner de l’argent.

Kecouta Denbele : Le malheur des Maliens, c’est le Malien lui-même. Pendant les votes, on vous donne un paquet de sucre et 2000f pour combien de jours ? Arrêter, la faute n’est pas les politiciens, c’est vous-mêmes. Les Maliens, voilà la vérité.

Seydou Kevine Gladia : I da tô a nôla walaye, même si demain IBK se présente à l’élection présidentielle, il sera élu.

Ajio Togola : Le Malien doit changer dans son âme même, prôner son honneur au lieu de Wari !!!

Bassirou Sanogo : On s’en fout, ils sont les mêmes. On prend piannnnn !!! Lol.

Diakite Aminata : Effectivement que les Maliens changent de mentalité, l’argent là ce n’est rien, c’est Dieu qui donne et à qui il veut. Djon ka limaniya dron.

Mamadou Lamine Coulibaly : 2000f n’est pas la corruption. C’est une manière de masquer la corruption électorale.
La faute n’est les preneurs des 2000 f.

Abdoul Sangaré Badoulou : Il faut régulièrement poster ça. Faire une vraie sensibilisation pour que le Malien soit bon citoyen.

Daouda Camara : Plus mauvais, les Bamakois ne votent pas, comment ils vont avoir un bon président.

Boubacar Sidibe : même aujourd’hui, ils ont pris 2000 Fcfa pour aller défendre IBK et après, c’était la guerre, car certains ont détourné 1000fcfa des 2000 FCFA. Vraiment !

Tiémoko Traoré : Hummm, on n’a pas voulu que les Maliens changent, c’est pourquoi on a fait croire que le président est responsable de tout…

Asclépios Faran Keita : Cette campagne de sensibilisation et de conscientisation doit commencer maintenant pour le Mali dont nous rêvons tous et toutes.

Mamadou Sissoko : Je m’en souviens, mon beau, tu as toujours soutenu cette idée bien avant 2018.

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.