Plan de réponse humanitaire : Début de financement timide !

Le Mali demeure  frapper  par une crise humanitaire. L’Etat et ses partenaires ont élaboré un plan de réponse contre le phénomène.

L’insécurité alimentaire du pays ne semble émouvoir personne. Car,  près d’un mois après le lancement officiel du plan de réponse humanitaire,  les donateurs peinent à mettre la main à la poche.  Cette situation inquiète de plus en plus les agences onusiennes. Le  Bureau des nations unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (Ocha) au Mali déplore la lenteur de la mobilisation des ressources. «  Le plan de réponse humanitaire de 2018 d’un montant de 263 millions de dollars n’est financé qu’à 4%. Depuis 2015, les fonds reçus n’atteignent pas 50%. Le Mali ne doit pas être oublié ! » Ecrit l’agence onusienne sur son compte Twitter.

Pourtant le besoin est réel.  Le contexte humanitaire  reste marqué par les conséquences de l’instabilité sécuritaire dans le nord et le centre sur le fonctionnement des services sociaux de base, la protection… Selon ledit plan, un malien sur cinq est frappé par la crise humanitaire.  Lors de la cérémonie, Samba Alhamdou Baby, SG du Ministère de la solidarité et de l’action humanitaire avait affirmé toute la détermination du  gouvernement à tout mettre en œuvre pour que les besoins humanitaires soient couverts à travers ses programmes et ceux des partenaires.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *