Pèlerinage 2015: Quand les agences de voyage brillent par l’arnaque et la spéculation des visas !

Aujourd’hui, les agences de voyage pullulent comme des champignons au Mali. Ces agences s’activent beaucoup à la veille du pèlerinage pour avoir le maximum de candidats au pèlerinage. Trop nombreuses, elles s’adonnent souvent à des spéculations de visas. C’est ce qui est arrivé cette année où beaucoup de pèlerins sont restés à la touche à l’heure du départ pour la Mecque. Si certains l’expliquent par un excès de candidats pour le pèlerinage, d’autres font savoir que les visas ont été vendus à un prix très élevé (3.500.000FCFA ?) aux ressortissants des pays comme le Maroc, la Guinée, la Mauritanie et les Maliens de l’extérieur.

thierno hass diallo ministre affaire religieuse culte albinose

La veille du pèlerinage est une traite pour les agences de voyage et chacune s’active, à  sa manière,  pour avoir des candidats. Selon le ministre Thierno Amadou Haas Diallo, cette année, il a été donné un quota de 7500 aux agences privées et chacune a demandé le nombre qu’elle pouvait gérer. Les visas ont été aussi distribués sur cette base. Comment il peut se poser dans ces conditions un problème de visa ? Comme si cela ne suffisait pas, aux dires du ministre chargé des religions et du culte, les agences privées de voyage ont eu à fabriquer environ 13.500 passeports à la direction nationale de la police. Pour lui, les visas auraient été vendus à des prix très élevés aux Guinéens, Marocains, Mauritaniens et le Maliens de l’extérieur. Toutes choses qui ont fait que beaucoup de pèlerins, malgré le paiement de tous les frais aux agences (2.800.000FCFA)  ont été désagréablement surpris de voir leur voyage pour les lieux saints de l’islam annulé à la dernière minute. Or, beaucoup ont quitté leurs villages et sont à Bamako il y a plus de 45 jours et ont eu à faire toutes les formations à la maison du Hadj.

Pour cacher leur supercherie, certaines personnes n’hésitent pas à accuser le ministre chargé des religions et des cultes  ainsi que sa femme. Or selon lui le ministère ne gère pas les visas qui sont directement acheminés à  la maison du Hadj. Mieux, sa femme n’ a rien avoir  avec  ce problème de passeport. Pour lui, tout le problème se situe au niveau même des agences privées qui sont plus nombreuses  au mali que dans n’importe quel autre pays. A titre de rappel, chaque  année,  il est attribué à la présidente de l’AMAVT 40 à 50 visas. Elle les vend et empoche l’argent bien qu’elle n’a pas d’agence de voyage.

Joint par nos soins, les  responsables de Danaya Voyage, une agence qui s’est fait remarquer par  la très bonne organisation du Hadj, nous ont fait savoir qu’ils ont été surpris de se trouver dans ces conditions. Pour eux, il y a certainement un excès de candidats au pèlerinage et généralement ce sont les derniers venus qui ont été  frappés par ce problème de visas. Et dès le déclenchement du problème, ils ont appelé tous leurs candidats pour leur expliquer clairement le problème pour éviter tout soupçon.

Pour terminer, ils nous ont fait savoir que l’Arabie Saoudite, grâce à l’implication du président de la république, a envoyé des surplus de visas, soit environ 2000.Et dans les jours à venir, ce problème ne sera qu’un mauvais souvenir.

 

La Rédaction

Source: La Révélation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *