Orange – Mali : Le harcèlement par les SMS

L’envoi intempestif de messages aux clients semble être le sport favori de cette société de téléphonie mobile au Mali. Par jour, l’on peut recevoir une dizaine de SMS publicitaires, voire plus. Souvent, ces messages parviennent sur les téléphones à des heures inimaginables. Le centre d’intérêt du client semble être le dernier souci de cet opérateur. Cette situation frise l’acharnement. Si vous le supprimez ces messages, on vous « bombarde » avec d’autres. Ce comportement irrite sérieusement certains clients. Beaucoup témoignent avoir exprimé leur mécontentement auprès de leurs opérateurs. Malgré tout, la pratique a toujours cours. On se demande ce qu’elle gagne à « agacer » ses clients de la sorte. Il est temps que cette entreprise met un peu d’eau dans son vin. Le client mérite respect.

Malgré, cette apparence d’efficacité, Orange, une déception totale dans le Nord. Notamment à Tombouctou et à Gao. Communiquer avec ce réseau (Orange) relève d’un parcours du combattant, il est inaccessible. Les habitants de cette partie du pays se plaignent : « Vous appelez des gens avec les unités achetés, vous ne pourrez pas communiquer avec à cause de l’état du réseau. Les appels ne passent pas, la connexion est très  lente, mais les unités sont consommées, arnaque ! Vole ! Escroquerie !  », déclare un habitant d’Ansongo.

Au 21e siècle, les réseaux de communication sont indispensables pour le bon fonctionnement de plusieurs secteurs et notamment la sécurité et le développement économique. Mais il est paradoxal de constater, qu’au Mali, les zones sous haute crise sécuritaire sont privées du réseau, Orange ou encore doté d’une faible qualité pendant que les zones dont la menace est moindre bénéficient du haut débit. À quoi servent alors les messages des autorités diffusant les numéros verts afin de les tenir informés de toute activité ou de toute personne soupçonneux ? Ces populations n’ont de cesse décriée l’état déplorable de leur réseau. À Tombouctou, on se rappelle encore de la campagne qu’a  menée certains activistes de cette localité sur les réseaux sociaux pour montrer au monde entier à combien le signal de la communication au réseau Orange reste faible. La pauvreté au Mali est indescriptible. La société de téléphone mobile contribue à appauvrir la population malienne. A Orange-Mali où les services sont très nombreux et couteux. Des services gaspilleurs d’argent pour les Maliens. Pour qui connait Gao, la frondeuse une destruction dudit réseau n’attend qu’un claquement de doigts.

Mahamadou YATTARA

Source: Infosept

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.