OHADA: le Mali assure désormais la présidence pour la 2ème fois

La cérémonie de passation des charges a eu lieu jeudi 11 février 2021 au CICB entre le Mali et la Guinée Équatoriale. Elle était placée sous la haute présidence du Premier ministre Moctar Ouane, en présence du ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, du Secrétaire permanent de l’OHADA, représentant la Guinée Équatoriale, Darakoum Sibidi Emmanuel et les partenaires de l’Organisation pour l’Harmonisation des Droits des Affaires en Afrique (OHADA). Désormais, notre pays va assurer la présidence pour la 2ème fois du Conseil des ministres de l’Organisation continentale à travers le ministre de la Justice Mohamed Sida Dicko pour un an.

À l’entame de son intervention, le Secrétaire permanent de l’OHADA a d’abord salué les autorités du Mali pour l’hospitalité légendaire et les diligences accomplies pour la tenue de la présente passation de charge entre le Mali et la Guinée Équatoriale. Pour Mr Darakoum Sibidi Emmanuel, le Mali préside pour l’année 2021 aux destinées de l’OHADA, qui suscite une note d’espoir quant à l’aboutissement prochain de bien de nouveaux chantiers.

« Le Mali faut- il le rappeler est un Etat membre fondateur qui a joué et continue de jouer un rôle important au sein de l’espace OHADA. Un rappel aussi bien historique que contemporain permet de mettre en exergue mon propos. Je voudrais indiquer ici qu’en 2005, précisément du 06 au 07 octobre à l’hôtel de l’Amitié de Bamako sous la présidence du président de la République de l’époque, feu Amadou Toumani Touré de grandes décisions marquant durablement la vie de l’OHADA avaient été prises. Je pense notamment à l’adoption du premier statut de l’École Régionale Supérieure de la Magistrature le 03 octobre 1995, de la décision relative à la sécurité du personnel international de l’OHADA, du principe de la relecture des arrangements de N’Djamena, du démarrage du projet du registre de commerce et du crédit mobilier (RCCM).

C’est également à Bamako, les 11 et 12 mai 2006 au CICB qu’a été examinée la situation sur la signature du projet de traité portant révision du traité OHADA, l’information sur le code de travail OHADA. Enfin, C’est dans cette belle cité que les 1er et 2 décembre 2006 , toujours sous la présidence de Amadou Toumani Touré qu’il a été ordonné l’audit des comptes des institutions pour les exercices 2003, 2004 et 2005 , l’élaboration des outils de gestion de l’OHADA, la définition des normes de sécurité pour le personnel. »   A déclaré le Secrétaire permanent

Poursuivant son intervention, il a aussi rappelé que notre pays a doté l’OHADA des ressources humaines de grande qualité, de cadres dévoués et laborieux aussi bien à l’École Régionale Supérieure de la Magistrature dont l’actuel ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko fut directeur des études, feu Toumani Diallo à la Cour commune de justice et arbitrage avec les juges Boubacar Dicko, Abdoulaye issoufi Touré et l’actuel directeur des Affaires juridiques de la documentation et de la communication de l’OHADA, Dr Boubacar Sidiki Diarrah.

En prenant la parole, le nouveau président du Conseil des ministres de l’OHADA, Mohamed Sida Dicko a réitéré ses remerciements et sa reconnaissance au président sortant Salvador ONDO NCUMU ainsi qu’aux autorités Equato-Guinéenne pour les actions à la présidence de l’OHADA tout au long de l’année 2020 principalement marquée par la pandémie de Covid-19 qui n’a pas permis de réaliser des activités substantielles et de mettre en œuvre un plan ambitieux qu’avait initié le pays pour l’Organisation. Selon lui, notre pays en héritant à son tour de la présidence pour la 2ème fois, mesure l’honneur qui lui est fait autant que la responsabilité qui en découle. Durant le mandat du Mali à la tête de l’OHADA, le nouveau président du Conseil des ministres a rassuré que notre pays ne ménagera aucun effort en vue d’assurer non seulement les acquis mais aussi la réalisation de nouveaux succès à l’OHADA pour l’année 2021. Il s’est engagé au nom des plus hautes autorités du pays à parachever l’œuvre entamée et ouvrir les nouveaux chantiers nécessaires au succès et au rayonnement international de l’Organisation continentale. Pour la réussite de la mission, il sait pouvoir compter sur l’appui de l’ensemble des 17 Etats membres et particulièrement l’assistance assidue du Conseil des ministres et l’accompagnement de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement.

« Je voudrai partager avec l’ensemble des acteurs du monde des affaires dans notre pays, ma très grande joie et ma fierté de porter sur mes épaules, pour une année, les charges de la présidence du Conseil des ministres de l’OHADA. »   A conclu le ministre Dicko

La remise des symboles de l’Organisation au nouveau président du Conseil des ministres ainsi que la photo de famille pour immortaliser l’évènement ont mis fin à la cérémonie

Mamadou Nimaga

Source: Journal Enquêteur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.