Office Du Niger : Les « opposants » mis à l’écart

Le nouveau PDG de l’Office du Niger vient de procéder à un vaste mouvement des cadres de l’entreprise. Il a profité de l’occasion pour reléguer au second plan les cadres issus d’autres formations politiques au profit du RPM.

office niger mali segou plateforme gestation acteurs filiere riz atelier harmonisation

Une mutation des agents d’une grande entreprise comme l’Office du Niger par un nouveau PDG, de prime abord, paraît normal. Sauf que cette fois-ci, elle a été décidée pour mettre à l’écart les cadres issus des partis dits de l’opposition au profit du parti présidentiel, le RPM.

Les changements les plus en vue  sont ceux de Souleymane Sidibé, précédemment chargé de mission. Il est nommé directeur de la gestion de l’eau et maintenance. Abdoulaye Cessiman, contrôleur à l’audit interne, est nommé auditeur interne. Halla Z. Touré, contrôleur à l’audit interne, devient chargé de mission. Djédjé Fofana qui était à la division administrative financière de Molodo devient directeur de zone de Niono. Oumar Ly, chef de projet de Siengo-Extension, est nommé directeur de zone de N’Débougou. Djélimady Diabaté, précédemment chef de service de la division appui rural de la zone de Molodo, est nommé directeur de zone du Kouroumari. Famakan Dembélé, précédemment coordonnateur du projet Malibya, est nommé directeur de zone de Kolongo et Barry Kassambara passe de chef de division à chef de service gestion de l’eau et maintenance du réseau hydraulique.

 

 

 

Les cadres qui vont au garage sont connus pour leur activisme dans les sphères politiques de l’Adéma du PDES et de l’URD. Il s’agit de Lassina Kéita qui, de son poste de directeur gestion de l’eau et maintenance du réseau hydraulique, devient contrôleur à l’audit. Oumar Bérété de directeur de zone de Kolongo, est nommé chef service équipement agricole. Adounoudiougou Guindo de directeur de zone de Niono, il occupe désormais le poste de chef service stratégie et programmation de la direction de la planification et des statistiques. Salif Ouédraogo, le patron de la zone de Kouroumari, est nommé chef de projet de Siengo-Extension. Boubacar Konaté de la zone de N’Débougou va à Malibya et Modibo Bouaré, chef de la division à la gestion de l’eau et maintenance du réseau hydraulique de la zone de Niono,  est mis à la disposition du directeur de l’aménagement et de la gestion du foncier.

Comme le diraient de nombreuses langues, les mutations du nouveau PDG, ont largement tenu compte des colorations politiques. Ilias Dogoloum Goro est-il à la tête de l’Office du Niger à des fins politiques ? Ou pour relancer le secteur agricole malien ?

Les actions à venir édifieront sur ces questions.

 

 

Y. C.

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.