OBJECTIF 200 000 EMPLOIS : Le ministre Baby fait du 100 à l’heure.

Arrivé aux affaires depuis l’avènement de la 3ème république, Mahamane Baby n’a presque plus rien à prouver. Les actions posées durant ses deux ans au département montrent bel et bien que les 200 000 emplois prévus par le Chef de l’Etat IBK sont en passe d’être atteints. Focus !

Mahamane Baby ministre Emploi Formation professionnelle porte parole gouvernement

Un ministre proche des jeunes
Ancien patron des jeunes volontaires, Baby n’est pas en terrain inconnu. Le Ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne Mahamane BABY a séjourné du 17 au 18 septembre à Gao où il a procédé au lancement de la formation de 2 100 jeunes faiblement scolarisés en entreprenariat dans le cadre du PROCEJ, à la visite des services régionaux relevant de son Département, la visite aux 350 jeunes participant aux vacances citoyennes à Gao et la remise d’équipements informatiques offerts par la Minusma à l’ANPE.
Baby qui avait lancé les opérations de recrutement des 2 100 jeunes il ya 40 jours a Kita s’est réjoui du démarrage des formations des jeunes sélectionnés grâce au concours continu de la Banque Mondiale. La tutelle de l’emploi, Baby a indiqué qu’à la suite du processus de dépouillement, 11 431 dossiers de candidature ont été recensés sur lesquels on dénombre 6 958 hommes et 4 473 Femmes. En outre, 189 dossiers de personnes souffrant de handicap ont été recensés. Les résultats de la sélection accordent également une place importante aux candidatures féminines et ce, conformément aux orientations du Président de la République.
C’est pourquoi les défis posés par la crise du Nord restent une priorité aux yeux de celui qui est en relation constante avec le CNJ.A cet effet, il lançait le 15 septembre 2015 le projet « Appui au renforcement des capacités de résilience aux conflits des jeunes et des femmes des régions de Tombouctou et Gao ».
La Minusma a été associée à ce projet par celui qui connait par cœur le système onusien.». Car, la consolidation de la paix passe aussi par la lutte contre le chômage qui est un facteur de persistance de la pauvreté et de l’insécurité sociale. Le ministre Baby, n’ignore pas que l’absence d’emploi est incontestablement une source de précarisation et de vulnérabilité, tout en constituant une menace grave à la cohésion sociale. On comprend donc pourquoi il est en mission à, travers le territoire national et même en dehors pour que la jeunesse malienne puisse émerger après avoir subi durant des années les impacts néfastes de la crise que vit le Mali.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *