Nuit de la philanthropie : Plus de solidarité en faveur des déplacés

«L’Association philanthropie», en partenariat avec le ministère de la Santé et du Développement social, a organisé, le week-end dernier, la 6è édition de la Nuit de la philanthropie dans un hôtel de la place sous le thème : «Les déplacés du Centre, notre responsabilité». La cérémonie a enregistré la présence de l’ambassadeur du Danemark dans notre pays, George Follereau, du maire de la Commune III, Issa Niambélé, du représentant des déplacés du Centre, Moctar Cissé, du président de «l’Association philanthropie», Timbeli.

 

Les turbulences enregistrées dans notre pays ont fait des déplacés internes. On dénombre, aujourd’hui, 8 sites d’accueil de ces personnes qui ont fui la violence des conflits et la menace des terroristes pour trouver gîte et couvert dans la capitale. Elles sont reparties entre les sites d’accueil comme le Centre Mabilé, le Garbal de Faladiè et le site de Sénou, entre autres. Le thème se veut un appel à la lutte contre l’exclusion des déplacés du Centre. Ceux-ci se trouvent dans une détresse morale et dans des conditions de vie précaires qui requièrent l’accompagnement de tous dans une solidarité agissante.

Les personnes déplacées grincent des dents contre l’attitude des autorités compétentes parce qu’elles estiment ne pas bénéficier de toute l’attention requise. Autrement dit, elles ont besoin de meilleures conditions de prise en charge alimentaire et médicale. L’édile de la Commune III a témoigné de sa reconnaissance pour les initiateurs de la Nuit de la philanthropie. Il a aussi exprimé sa gratitude aux personnes de bonne volonté qui ont accepté d’apporter un peu de chaleur humaine à leurs compatriotes en détresse.

Il a plaidé la cause des déplacés auprès du gouvernement, des organismes, associations, entreprises et de la société pour la réinsertion professionnelle pour ces démunis. Quant à Moctar Cissé, il a expliqué que le souci de son organisation est d’assurer aussi le bien-être sanitaire des déplacés, créer des centres de santé au niveau de chaque site. Le président de l’Association philanthropie a souligné que l’évènement consacre la gratitude et la générosité. Les déplacés du Centre ont certes besoin qu’on leur envoie des aides alimentaires, qu’on leur tende la main pour nourrir leurs familles, mais ils ont aussi besoin d’un profond amour pour l’humain, a précisé le président de l’Association philanthropie.

Le représentant du ministre de la Santé et du Développement social a expliqué que les philanthropes du Mali ont joué un rôle très important dans la réussite de cette belle initiative et ont été solidaires depuis le début. Et Abdoulaye Maïga de lancer un appel à tous pour plus de solidarité en faveur des déplacés. Un des temps forts de la soirée a été la remise de plusieurs trophées à des chefs d’entreprise et à leurs partenaires qui accomplissent des œuvres humanitaires.

Aminata DIARRA

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.