NTIC: la réduction de la fracture numérique

Le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo TOURE, a procédé hier mardi à l’inauguration des trois centres d’accès universel dans le District de Bamako. Ces réalisations s’inscrivent dans le cadre du programme de réduction de la fracture numérique de l’Agence de gestion du fonds d’accès universel (AGEFAU).

Le ministre Arouna Modibo TOURE, accompagné des responsables de son département et ceux de l’AGEFAU, a inauguré successivement les centres d’accès universel de la Fédération nationale des artisans du Mali (FENAM), de la Coordination des associations et organisation féminines (CAFO) et de la Maison des jeunes de Bamako. Chaque centre est équipé de quinze ordinateurs de la dernière génération en matière de technologie et accessoires avec accès d’une année de connexion à l’internet.
Au Centre Aoua KEITA, où est logée l’infrastructure au compte de la Coordination des associations et organisation féminines (CAFO), les responsables des structures faitières de femmes étaient nombreuses à prendre part à l’événement. A l’image des bénéficiaires de ce projet, le directeur du centre Aoua KEITA, Ousmane KOUYATE, a remercié le ministère et l’AGEFAU pour avoir pensé aux femmes dans le programme de la réduction numérique dans le pays.
« Ce centre d’accès universel est capitale pour les femmes parce qu’il les permettra de s’ouvrir au monde et partager leur ambition et projet de développement. A travers ce centre, elles peuvent vendre leurs produits et tisser des relations avec d’autres personnes », a expliqué M. KOUYATE pour qui l’accès aux NTIC est devenu obligatoire pour développer certains projets.
Ousmane KOUYATE ajoute que cela permettra de faciliter l’initiation des pensionnaires du Centre Aoua KEITA qui y apprennent notamment l’hôtellerie, la couture et l’informatique. Avant ce projet, les étudiants du centre étaient dépourvus d’outil informatique adéquat et performant.
Après le Centre Aoua KEITA, la délégation s’est rendue à la Maison des Jeunes de Bamako pour le même exercice. A cette étape, le ministre TOURE a été rejoint par son homologue de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou KOITA. Les deux ministres ont alors inauguré ce centre en présence du directeur de la Maison des jeunes ainsi que des responsables des associations des jeunes.
Selon M. Baba ARBY, directeur de la Maison des jeunes, ce centre permettra de faciliter l’accès des jeunes à l’internet et de maitriser l’outil informatique. Véritable espace de rencontre des jeunes, c’était le vœu des responsables de la Maison des jeunes d’avoir un tel centre d’information et de formation. Là également, ils étaient à la traine sur l’évolution de la technologie.
L’ouverture de ces centres vient porter à huit le nombre d’infrastructures réalisées dans le District de Bamako, après notamment celle de la Maison de la presse et de l’Union malienne des aveugles. Il ne reste que la réalisation de seulement un centre à Bamako pour permettre à l’AGEFAU d’atteindre ses objectifs initiaux de neuf centres d’accès universel.
De son côté, le ministre Arouna Modibo TOURE a rappelé, après l’inauguration de ces centre, que ce programme vise à vulgariser l’outil informatique au Mali. Selon lui, il s’agit de faciliter l’accès des couches les plus défavorisés aux NTIC.
« C’est le souhait d’IBK que les riches tout comme les pauvres aient tous accès à l’outil informatique. La finalité du programme est de réduire la fracture numérique au Mali », a expliqué le ministre l’Economie numérique et de la communication.
Ensuite, il a promis que l’initiative sera élargie aux zones rurales du pays conformément aux engagements de l’AGEFAU de réaliser 67 centres d’accès universel, à travers le Mali.

Par Sikou BAH

info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *